Politique, Afrique

Ethiopie: Arrestations de plusieurs activistes en lien avec «Ginbot 7»

Quatre chefs de l’opposition sont parmi les personnes appréhendées pour "leurs liens" avec le mouvement "Ginbot7" classé "terroriste" en Ethiopie.

09.07.2014
Ethiopie: Arrestations de plusieurs activistes en lien avec «Ginbot 7»

AA/Addis-Abeba( Ethiopie)/ Ahmed Abdullah

L’Agence de lutte contre le terrorisme éthiopienne a arrêté, mercredi, plusieurs activistes de l’opposition suspectés d’entretenir des liens avec le mouvement « Ginbot 7 », classé « organisation terroriste » par les autorités éthiopiennes, ont rapporté les médias locaux.

L’agence presse officielle éthiopienne, Ethiopian News Agency (ENA), a diffusé un communiqué de l’Agence de lutte contre le terrorisme - qui inclue des membres de l’appareil sécuritaire et des renseignements éthiopiens - selon lequel les activistes appréhendés sont liés au mouvement «terroriste» Ginbot 7.

Le journal éthiopien «Reporters» a précisé, en parallèle, que les personnes arrêtées comprenaient quatre chefs de l’opposition.

Les autorités éthiopiennes ont classé le mouvement "Ginbot 7" comme « organisation terroriste », l’accusant de collaborer avec leur voisin, l’Erythrée, pour destabiliser le pays.

Sur son site internet officiel, "Ginbot 7" a déclare que sa mission principale est l'instauration d’un "système politique national au sein duquel l’autorité politique est assumée à travers un processus pacifique et démocratique fondé sur la volonté populaire".

D’après le communiqué de l’Agence de lutte contre le terrorisme, les autorités avaient arrêté, en janvier dernier, un citoyen ayant une double nationalité, britannique et éthiopienne, qui avait collaboré avec le Secrétaire général de "Ginbot 7", Andargachew Tsige, lorsque ce dernier avait tenté de mener un attentat à la bombe à Addis-Abeba.

L’Agence sécuritaire éthiopienne s’est, par ailleurs, engagé à sévir contre tout citoyen étranger collaborant avec le groupe proscrit.

Andargachew Tsige, numéro deux du parti éthiopien d’opposition, "Ginbot 7", avait été arrêté, le 30 juin, à l’Aéroport international de Sanaa, au Yémen, alors qu’il essayait de se rendre en Erythrée.

Il a ensuite été extradé vers Addis-Abeba où il avait déjà été condamné  par contumace à la peine capitale pour «avoir tenté de renverser le gouvernement éthiopien».

Il est apparu, mardi, sur des images diffusées par la chaîne de télévision d’Etat de l'Ethiopie, échevelé et dans un état de confusion, déclarant « Je suis très très fatigué ».

 

 
Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın