Politique, Monde

L'OTAN devrait discuter du renforcement de sa présence militaire dans certaines parties de l'Europe

- Lors d'une prochaine réunion des ministres de la Défense des pays membres les 16 et 17 février

Mohammad Kara Maryam   | 15.02.2022
L'OTAN devrait discuter du renforcement de sa présence militaire dans certaines parties de l'Europe

Brussels Hoofdstedelijk Gewest

AA / Bruxelles

L'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN) prévoit d'organiser une réunion des ministres de la Défense des pays membres pour discuter du renforcement de sa présence militaire en Europe de l'Est et du Sud-Est, dans un contexte d'escalade des tensions entre la Russie et l'Occident sur fond de crise ukrainienne.

L’Agence Anadolu a appris de sources bien informées que la réunion devait avoir lieu les 16 et 17 février au siège de l'OTAN dans la capitale belge, Bruxelles.

Les ministres de la Défense de l'OTAN devraient discuter des renforts militaires russes à la frontière ukrainienne et de la nature de l’attitude de l'OTAN face à la décision de Moscou.

L'OTAN a récemment eu tendance à renforcer sa présence militaire en Europe de l'Est, après l’escalade des tensions avec la Russie, concernant la récente crise ukrainienne.

L'Ukraine et la Géorgie, deux républiques de l'ex-Union soviétique, souhaitent rejoindre l'OTAN et font désormais partie des partenaires de l'OTAN, ayant coopéré avec l'alliance durant des années.

L'OTAN a renforcé sa présence en Europe de l’Est en plaçant quatre unités de combat multinationales, en Estonie, Lettonie, Lituanie et Pologne, après l’annexion illégale de la péninsule ukrainienne de Crimée par la Russie, en 2014.

L'alliance atlantique a également décidé d'accroître sa présence dans la région de la Baltique, notamment en Roumanie et en Bulgarie, après l'escalade des tensions avec la Russie ces derniers mois.

* Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.