Monde

Le Hamas dénonce la décision de l'ONU de ne pas inclure Israël dans la "liste de la honte"

- Répertoriant les organisations et pays qui violent les droits des enfants dans les zones de conflits armés.

1 23   | 19.06.2021
Le Hamas dénonce la décision de l'ONU de ne pas inclure Israël dans la "liste de la honte"

Gazze

AA / Gaza

Le mouvement de résistance islamique "Hamas" a dénoncé, samedi, la décision des Nations unies de ne pas inclure Israël dans la "liste de la honte", malgré les violations perpétrées par l'État hébreu contre les enfants palestiniens.

Le Hamas a déclaré, dans un communiqué dont l'Agence Anadolu a obtenu copie : "Nous condamnons la décision onusienne de ne pas inclure l'État d'occupation sioniste dans la liste de la honte publiée par les Nations Unies, où figurent les organisations et pays qui violent les droits des enfants dans les zones de conflits armés".

"Nous déplorons l'insistance du Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, à ne pas inclure le nom de l'entité sioniste dans la liste annuelle publiée en son nom", souligne le Hamas dans son communiqué.

Les hostilités se sont intensifiées dans les Territoires palestiniens à la suite des attaques « brutales » commises par la police et les colons israéliens, depuis le début du mois béni de Ramadan, le 13 avril, à Jérusalem, en particulier dans la région de «Bab al-Amoud», autour de la mosquée Al-Aqsa, et dans le quartier «Sheikh Jarrah», où Israël avait tenté d’expulser 12 familles palestiniennes de leurs maisons en faveur des colons.

L'agression israélienne contre les territoires palestiniens a fait au total 290 morts, dont 69 enfants, 40 femmes et 17 personnes âgées, et plus de 8 900 blessés.

Le Hamas a souligné que "cette position partiale en faveur de l'occupation au détriment de la justice et des droits des victimes, non seulement l'exempte de toute sanction pour ses crimes, mais lui donne également le feu vert pour poursuivre ses forfaits et ses violations de toutes les lois internationales.

Le mouvement palestinien a appelé le Secrétaire général des Nations Unies à "revoir cette grave erreur et à inclure le nom de l'État hébreu dans la liste de la honte, et activer tous les moyens à l'échelle internationale pour le tenir responsable de ses crimes et apporter une protection aux enfants palestiniens".

La "liste de la honte", également connue sous le nom de "Liste noire", a été créée par le Secrétaire général des Nations Unies en 2002. Il s'agit d'un rapport annuel qui inclut les organisations et pays violant les droits des enfants dans les zones de conflits armés.

L'organisation dresse aussi une liste noire des groupes qui "sont impliqués dans les réseaux consacrés au recrutement et à l'exploitation sexuelle des enfants".

* Traduit de l'arabe par Hajer Cherni



Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın