Afrique

RDC : L’ONU note une baisse du nombre des violations des droits de l’homme

- Au premier semestre de l'année en cours

Fatma Bendhaou   | 05.08.2021
RDC : L’ONU note une baisse du nombre des violations des droits de l’homme

Kinshasa

AA / Kinshasa / Pascal Mulegwa

Les Nations Unies ont noté, jeudi, dans un rapport, une baisse de 14 % du nombre de violations des droits de l’homme au premier semestre de l’année, mais a regretté la multiplication des menaces, y compris sous la forme de procédures judiciaires contre des lanceurs d’alerte, membres de mouvements citoyens, organisations de la société civile et des partis politiques.

Au cours du premier semestre de 2021, le bureau conjoint des Nations Unies aux droits de l’homme (BCNUDH) « a documenté 3 276 violations et atteintes aux droits de l’homme sur l’ensemble du territoire de la République démocratique du Congo, ce qui représente une diminution de 14% par rapport au semestre précédent (juillet-décembre 2020) et de 20% par rapport à la même période l’année dernière (janvier-juin 2020) », souligne un rapport publié, jeudi.
« Ceci reflète une diminution du nombre de violations attribuables à des agents de l’Etat (-19%), ainsi que d’atteintes attribuables aux groupes armés (-21%) », précise le BCNDUH notant une « amélioration de la situation des droits de l’homme dans les provinces en conflit ».

Il y a une « diminution particulièrement significative du nombre de violations documentées, notée dans le Nord-Kivu, le Sud-Kivu, l’Ituri et le Kasaï », selon le rapport.


Au cours de la même période, le BCNUDH affirme avoir documenté « 271 violations des droits de l’homme et des libertés fondamentales liées à des restrictions à l’espace démocratique sur l’ensemble du territoire congolais, soit une baisse de près de 53 % (302 violations) par rapport à la même période de l’année en 2020 (573 violations) et de près de 25 % (91 violations) par rapport au semestre précédent (362 violations documentées entre juillet et décembre 2020) ».
Cette tendance à la baisse s’explique par une « baisse des violations des droits de l’homme dans le cadre de la mise en œuvre des mesures barrières de lutte contre la pandémie de la Covid-19 ».
L’état d’urgence sanitaire ayant été levé, explique l’ONU, « les restrictions à l’exercice de libertés fondamentales de façon injustifiée ou disproportionnée ont également baissé ».


Le rapport signale « la multiplication des menaces, y compris sous la forme de procédures judiciaires contre des lanceurs d’alerte, membres de mouvements citoyens, organisations de la société civile et des partis politiques pour avoir alerté l’opinion des actes de corruption, pour s’être exprimés sur des questions politiques ou pour avoir fait leur travail légitime de défenseur des droits de l’homme ».

BCNUDH exprime des inquiétudes sur le risque « que de tels cas se multiplient alors que le pays s’engage dans des débats très sensibles notamment sur la nationalité et la composition de la Commission électorale nationale indépendante à la veille des échéances électorales ».

Près de 43% des violations documentées durant le premier semestre 2021 ont été commises par les forces de sécurité (1 413 violations), soit une « diminution de 19% par rapport au premier semestre de 2020 », note encore le rapport.
Il accuse les forces de sécurité d’être responsables des exécutions extrajudiciaires « d’au moins 199 personnes, dont 28 femmes et 24 enfants, sur l’ensemble du territoire de la RDC ».

Avec 716 violations, les militaires des Forces armées « ont commis le plus grand nombre de violations parmi les agents de l’Etat au cours du semestre, soit près de 22% des violations documentées », affirme-t-on encore.

Les groupes armés dans l’Est du pays sont quant à eux responsables de 57% des violations documentées par le BCNUDH sur l’ensemble du territoire, soit 1 863 atteintes aux droits de l’homme, une diminution de 21% par rapport au premier semestre de 2020.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın