Afrique

Guinée-Conakry : ouverture progressive des frontières terrestres

- La frontière avec la Sierra Leone sera ouverte avant mercredi 15 septembre.

Lassaad Ben Ahmed   | 14.09.2021
Guinée-Conakry : ouverture progressive des frontières terrestres

Guinea

AA / Peter Kum

Le Comité National pour le Rassemblement et le développement (CNRD), qui a pris le pouvoir en République de Guinée le 5 septembre courant, a annoncé dans un communiqué lu lundi à la télévision nationale (RTG), la réouverture graduelle de ces frontières, « après une évaluation sécuritaire et sanitaire ».

Selon le calendrier inclus dans le communiqué, la frontière avec la Sierra Leone sera ouverte avant le 15 septembre 2021.

S’en suivra ensuite la réouverture de la frontière libérienne avant le 16 septembre, puis celle ivoirienne avant le 17 septembre.

La réouverture de la frontière avec le Mali interviendra avant le 18 septembre, alors que celle bissau-guinéenne se fera avant le 20 septembre.

« Celle-ci, comme la frontière sénégalaise, est fermée depuis fin septembre 2020 – quelques jours avant le scrutin du 18 octobre », a rappelé le site "guinéenews.org".

« Quant aux frontières avec le Mali, la Côte d’Ivoire, le Libéria et la Sierra Leone, elles n’ont été fermées que le 5 septembre dernier, après l’éviction d’Alpha Condé », a précisé la même source.

Pour rappel, c’est à la suite du putsch militaire conduit, le dimanche 5 septembre, par le Comité national du rassemblement et du développement (CNRD) chapoté par le colonel Mamady Doumbouya, qu’il a été décidé de la fermeture unilatérale des frontières terrestres et aériennes de la Guinée Conakry.

En fermant les frontières terrestres, la Guinée s’était isolée un peu plus en coupant, de facto, les liens avec ses six voisins (la Guinée-Bissau, le Liberia, le Mali, le Sénégal, la côte d'Ivoire et la Sierra Leone).

Une situation qui a été de nature à limiter les déplacements des personnes et davantage ralentir les échanges commerciaux pour ce pauvre pays de l’Afrique de l’Ouest dont l'économie reste essentiellement extravertie.

S'agissant des frontières avec la Guinée-Bissau, la Sierra Leone et le Sénégal où réside la plus importante diaspora guinéenne, la fermeture avait été décidée par le chef d’Etat déchu Alpha Condé, avant la présidentielle du 18 octobre 2020 .

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın