Afrique

France / Sahel : Macron annonce des financements additionnels pour lutter contre le terrorisme

Lassaad Ben Ahmed   | 25.08.2019
France / Sahel : Macron annonce des financements additionnels pour lutter contre le terrorisme

France

AA / France / Fawzia Azzouz

Le président français Emmanuel Macron a annoncé, dimanche, des « financements additionnels » pour aider les pays du Sahel africain dans la lutte contre le terrorisme.

Macron s'exprimait au cours d’une conférence de presse conjointement tenue avec la chancelière allemande Angela Merkel et son homologue burkinabé Roch Christian Kabore depuis Biarritz.

« Il y a les implications de la force Barkhane, et il y a ensuite le G5 Sahel » engagés en première ligne dans cette lutte a rappelé le chef de l’Etat français.

Il a expliqué au cours de son allocution des « rallonges » et des « financements additionnels » plaidant pour un « double moteur: sécurité et développement ».

Emmanuel Macron a souhaité que les fonds supplémentaires puissent financer le développement de la région du Sahel pour « pouvoir la stabiliser ».

Il a, par ailleurs, fait état d’un « tour de table pour (...) élargir le périmètre de sécurité compte tenu de l’élargissement de la menace terroriste ».

D’autres pays pourront ainsi « coopérer sur le plan militaire mais aussi sur le plan des douanes pour avoir une action » plus efficace.

Le président Kaboré a, quant à lui, indiqué être très satisfait de ce partenariat entre les pays du G7 et du G5 Sahel.

La chancelière allemande, Merkel, a pour sa part réaffirmé le le soutien de l’Allemagne à la force du G5 Sahel, excluant un éventuel envoi de troupes dans les pays africains.

Elle s’est dite ravie que « la France, l’Allemagne et tous les pays du G7 » s’engagent dans ce partenariat avec le G5 Sahel.

Si cette conférence de presse s’est tenue en marge du G7 à Biarritz, elle implique néanmoins l’ensemble des pays membres (le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad), ont expliqué les trois dirigeants présents.

Pour rappel, les pays du Sahel africain avaient créé en 2014 une force commune pour lutter contre le terrorisme et le crime organisé. Un conférence internationale des donateurs avait eu lieu en février 2018 pour financer son action. Les promesses avaient alors dépassé les 400 millions d'euros.

Macron a insisté lors de la conférence de presse, dimanche, que tous les pays doivent honorer leurs engagements.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın