Afrique

Algérie: taux de participation de 3,72% aux législatives jusqu'à 10h du matin

- Selon le président de l'Autorité nationale indépendante des élections

Abderrazak Boulkemh   | 12.06.2021
Algérie: taux de participation de 3,72% aux législatives jusqu'à 10h du matin

Algeria

AA/Alger

Le président de l'Autorité électorale indépendante en Algérie, Mohamed Charfi, a révélé samedi que le taux de participation aux élections législatives s'élevait à 3,72%, jusqu'à 10 heures du matin, soit 2 heures après l'ouverture des bureaux de vote.

C'est ce qui ressort des déclarations de Charfi à la télévision d'Etat algérienne, suivie par le correspondant de l'Agence Anadolu.

"Le taux de participation aux élections législatives jusqu'à dix heures (9H00 GMT), soit deux heures après le début du scrutin, était de 3,72%", a-t-il annoncé.

Il a ajouté que le taux de participation aux législatives s'élevait à 3,11 % pour la communauté algérienne à l'étranger.

Lors des dernières législatives de 2017, le taux de participation était de 4,3 % à la même heure (deux heures après le début du scrutin).

Ce scrutin est organisé dans un contexte pandémique, étant donné que l'Algérie enregistre ces derniers temps en moyenne 300 cas d'infection par jour. L'Autorité nationale indépendante des élections a mis en place une batterie de mesures strictes pour endiguer la propagation du coronavirus pendant la campagne électorale ainsi que le jour du scrutin.

Plus de 22 000 candidats se sont présentés à la course électorale, baptisée officiellement « A l'aube du changement », en 1 208 listes d'indépendants, et 1080 listes représentant 28 partis politiques.

Ces listes sont réparties sur 58 Wilayas (gouvernorats). La Wilaya d'Alger est considérée comme une seule circonscription électorale, dans laquelle la concurrence est organisée pour un nombre de sièges déterminé par la loi, soit un siège pour 120 000 habitants.

Il s'agit des premières élections législatives de l'ère du président Abdelmadjid Tebboune, arrivé au pouvoir lors des élections de décembre 2019, succédant à Abdelaziz Bouteflika, renversé par un soulèvement populaire au mois de février de la même année.​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​

*Traduit de l'arabe par Wejden Jlassi.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın