Politique

Briefing quotidien de l'actualité tunisienne

- L’Agence Anadolu vous présente un briefing des derniers développements en Tunisie du 09 au 10 avril 2021 à travers les médias tunisiens.

Malek Jomni   | 10.04.2021
Briefing quotidien de l'actualité tunisienne

Tunisia

AA / Tunis


- Mechichi instaure un couvre-feu de 22H à 05H (AA)

Le chef du gouvernement tunisien, Hichem Mechichi, a annoncé l'assouplissement des mesures restrictives prises pour juguler le coronavirus, en instaurant un couvre-feu de 22H à 05H.

C'est ce qui ressort d'une conférence de presse tenue, samedi, à l’issue de la réunion périodique des gouverneurs, à la caserne de la Garde Nationale de l’Aouïna.

Le chef du gouvernement a fait savoir que ces modifications au niveau des décisions du Comité scientifique, avaient été opérées à la demande du président de la République, Kais Saied et en réponse aux revendications sociales des tunisiens.

Il a, cependant, souligné que la situation sanitaire restait très critique et que la flambée des contaminations à la Covid-19 relevait principalement de la responsabilité des citoyens qui ne respectent pas les gestes-barrières et les mesures restrictives.

Mechichi a également indiqué que les propriétaires des commerces, des cafés et des restaurants ne respectaient pas les protocoles sanitaires en vigueur.

Aussi, a-t-il mis en garde contre toute contravention ou violation des mesures, tout en affirmant que l'Etat sera intransigeant en matière de contrôle.

- Kaïs Saïed : La sécurité de l’Egypte est la nôtre (Business news)

A l’occasion de sa première visite officielle en Égypte, le président de la République, Kaïs Saïed, a souligné l’importance de la garantie de la sécurité des deux pays frères et la nécessité de consolider la coopération bilatérale entre la Tunisie et l’Égypte dans différents domaines.

Le chef de l’Etat s’exprimait lors d’un point de presse conjoint tenu samedi 10 avril 2021 au terme de sa réunion avec son homologue égyptien, Abdel Fattah Al Sissi.

Évoquant les liens historiques entre la Tunisie et l’Egypte, Kaïs Saïed a réitéré son soutien à son homologue sur le dossier du barrage Ethiopien sur le Nil.

"Nous sommes en train de chercher des solutions équitables. La sécurité de l’Égypte est la nôtre et ses positions seront aussi les nôtres à l’international (…) Nous avons parcouru l’Histoire, nous pouvons anticiper le futur et nous n’accepterons jamais une atteinte à la sécurité hydrique de l’Égypte", a-t-il affirmé.

Kaïs Saïed s’est montré optimiste quant à l’évolution de la coopération entre les deux pays notant que les dossiers d’intérêt communs seront traités facilement.

"Nous avons discuté de la nécessité de trouver des moyens de coopération innovants qui nous permettront d’atteindre nos rêves. Nos rêves sont grands et les obstacles difficiles, mais tant que les peuples et les Etats vont bien, notre futur ne sera que bon", a-t-il ajouté notant l’harmonie entre la Tunisie et l’Égypte sur certains principes et l’analogie entre leurs visions respectives.

- Création d’un fonds pour soutenir les personnes et professionnels sinistrés par le Covid-19 (Business news)

Le chef du gouvernement, Hichem Mechichi, a annoncé, samedi 10 avril 2021, la création d’un fonds de solidarité pour appuyer les personnes et professionnels sinistrés par la pandémie Covid-19.

Mechichi s’exprimait lors d’un point de presse consacré à la révision des mesures annoncées mercredi par le Comité scientifique de lutte contre le Coronavirus.

Notons que ce fonds sera financé exclusivement par des dons, le locataire de la Kasbah a appelé les Tunisiens à faire preuve de solidarité et à contribuer "pour aider ceux qui ont vu leurs activités s’arrêter pendant cette période".

La moitié des salaires du mois d’avril de tous les ministres du gouvernement Mechichi iront à ce fonds, selon le ministre des Finances Ali Kooli.

Hichem Mechichi a rappelé, par ailleurs, qu’1/3 du prêt de cent millions de dollars accordé à la Tunisie par la Banque mondiale serait consacré à appuyer financièrement les démunis et les individus sinistrés par la crise sanitaire. et les stratégies adoptées.

- Plus de 130 mille personnes vaccinées contre le coronavirus (TAP)

Le nombre total des personnes ayant reçu le vaccin contre le coronavirus, au 28e jour de la campagne nationale de vaccination, a atteint les 130 374, entre professionnels de la santé et personnes âgées de 75 ans et plus, conformément aux priorités établies dans la stratégie nationale de vaccination.

Selon un communiqué publié samedi, par le ministère de la Santé, 5 486 personnes ont été vaccinées, vendredi, au 28e jour de la campagne nationale de vaccination lancée le 13 mars 2021. Et d'ajouter que 4 979 personnes ont déjà reçu la deuxième dose du vaccin.

Plus d'un million de personnes se sont inscrites à la plateforme de vaccination "Evax", selon la même source.

- Ben Alaya: la Tunisie prête à devenir un centre de fabrication de vaccins anti-Covid (TAP)

La directrice de l'Observatoire national des maladies nouvelles et émergentes, Nissaf Ben Alaya, a déclaré que la Tunisie était prête à devenir un centre de fabrication de médicaments et de vaccins anti-Covid.

Membre d'une délégation tunisienne multidisciplinaire qui s'est rendue du 4 au 8 avril courant en Russie, Ben Alaya a souligné, lors d'une conférence de presse tenue à cette occasion, que la Tunisie disposait de tous les moyens au niveau scientifique et dans le domaine de la recherche pour réussir dans ce secteur, notamment, avec ses instituts de recherche bien connus dans le monde entier, comme l'Institut Pasteur de Tunisie.

Elle a ajouté qu'il est nécessaire, aujourd'hui, de renforcer l'échange d'expériences et d'expertises entre les pays, appelant à l'organisation d'un forum mondial pour permettre aux pays participants de présenter les plans qu'ils ont mis en place pour faire face au Coronavirus.

Elle a rappelé qu'une proposition relative à l'organisation de ce forum en partenariat entre la Tunisie et la Russie a été présentée en vue d'évaluer la situation pandémique.

- Kaïs Saïed : La Tunisie a besoin d'un parlement "respectable" et d'un gouvernement "responsable" (AA)

Le président tunisien Kaïs Saïed a déclaré que "la Tunisie a besoin d'un parlement national respectable et d'un ministère pleinement responsable (en référence au gouvernement)."

C'est ce qui ressort d'un discours de Saïed lors de sa participation, vendredi matin, à la cérémonie de commémoration du 83e anniversaire de la Journée des martyrs dans la capitale, Tunis.

Saïed a déclaré : "La Tunisie est malade et si le médecin va à la pharmacie pour lui procurer son médicament... le médicament serait un parlement national respectable et un ministère pleinement responsable."

"La Tunisie est malade et il est impératif qu'elle quitte le lit et se rétablisse", a-t-il ajouté.

Et de poursuivre : "L'harmonie et la pérennité des institutions de l'État se réalisent dans le respect total des objectifs de la Constitution, car celle-ci n'est pas un outil de gouvernement, mais plutôt un outil pour réaliser la liberté et un équilibre positif entre l'autorité et les citoyens."


Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.