Monde

Yémen : Arrestation d'un dirigeant d'Al-Qaïda à Hadramaout

- Lors d'une opération menée par les forces yéménites militaires et de sécurité soutenues par la coalition arabe, selon une source de l'armée yéménite

Hend Abdessamad   | 04.03.2021
Yémen : Arrestation d'un dirigeant d'Al-Qaïda à Hadramaout

Yemen

AA/ Moubarak Mohamed

Les forces yéménites ont arrêté, jeudi, un dirigeant de l'organisation «Al-Qaïda» lors d'une opération de sécurité militaire dans le gouvernorat d'Hadramaout, dans l'est du pays, selon une source militaire.

Dans une déclaration accordée à l'Agence Anadolu, une source de l'armée yéménite, sous couvert d'anonymat, a signalé que des unités militaires et de sécurité avaient réussi, au cours des dernières heures, à arrêter le chef d'Al-Qaïda Kabos Ben Taleb, lors d'une opération spécifique à Say'un, deuxième plus grande ville d'Hadramaout.

Il a également indiqué que l'opération avait été menée avec le soutien des forces de la coalition arabe, dirigées par l'Arabie saoudite.

La source n'a pas mentionné le rang de "Ben Taleb" au sein de l'organisation, mais elle a précisé qu'il est "impliqué dans des assassinats visant un certain nombre de membres de l'armée et du personnel de sécurité yéménites, et qu'il a revendiqué la mise en œuvre d'un certain nombre d'opérations terroristes lors de son apparition dans des vidéos d'Al-Qaida "

Les autorités yéménites et la Coalition arabe n'ont rien communiqué concernant l'arrestation jusqu'à l'heure actuelle.

Les villes d'Hadramaout, qui est le plus grand gouvernorat du Yémen et qui est sous le contrôle du gouvernement, subissent un grand chaos sécuritaire. Il n'en est pas de même à Mukalla et dans les villes de la côte d'Hadramaout (y compris al-Shihr) où la situation sécuritaire est stable, après l'expulsion des militants d'al-Qaïda en avril 2016, un an après la prise de contrôle gouvernementale de ces zones.

Al-Qaïda profite du climat de guerre, qui dure depuis 7 ans, entre les forces progouvernementales et les milices houthies, qui contrôlent plusieurs gouvernorats, dont la capitale, Sanaa, depuis 2014.

Depuis mars 2015, une Coalition militaire arabe, dirigée par le voisin saoudien, soutient les forces fidèles au gouvernement yéménite contre les Houthis, soutenus par l'Iran.


*Traduit de l'arabe par Hend Abdessamad


Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın