Monde

UE : La mort d'al-Baghdadi ne marque pas la fin du terrorisme de Daech

Maja Kocijančič, porte-parole de la Commission européenne, a déclaré que la mort du chef de l'organisation terroriste Daech constitue une nouvelle étape dans la lutte contre le terrorisme.

Mourad Belhaj   | 28.10.2019
UE : La mort d'al-Baghdadi ne marque pas la fin du terrorisme de Daech

Belgium

AA / Bruxelles

L'Union européenne (UE) a mis en garde, lundi, contre la menace sécuritaire que représente Daech, même après la mort du chef du groupe terroriste, Abou Bakr al-Baghdadi, lors d'une opération spéciale des États-Unis dans le nord-ouest de la Syrie.

Maja Kocijančič, porte-parole de la Commission européenne, a déclaré dans un communiqué que la mort d'al-Baghdadi constituait « une nouvelle étape dans la lutte contre le terrorisme inspiré par Daech », a rapporté l'agence Associated Press.

Et d’ajouter que « Daech continue de représenter une menace majeure pour la sécurité et nous devons rester vigilants pour atténuer les risques qu'il représente. »

Elle a également souligné que la lutte contre le terrorisme mondial « nécessite l'unité, la détermination et la coopération », rappelant l'importance de garantir la stabilité dans le nord de la Syrie.

Dimanche, le président américain, Donald Trump, a annoncé la mort d'Al-Baghdadi lors d'une opération spéciale menée par ses forces, dimanche matin, dans le nord-ouest de la Syrie, en coordination avec la Turquie, la Russie et l'Irak.

Trump a déclaré que « Al-Baghdadi est mort après avoir été encerclé par les forces américaines dans une impasse et fait sauter son gilet explosif. »

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.