Monde

L'audit juricomptable des comptes de la Banque du Liban commencera jeudi

Dans une déclaration de la firme internationale "Alvarez et Marsal" au président Aoun, selon un communiqué de la présidence libanaise L'audit est l'une des conditions du FMI pour soutenir le programme de réforme économique et financière du Liban

1 23   | 20.10.2021
L'audit juricomptable des comptes de la Banque du Liban commencera jeudi

Beyrut

AA / Beyrouth

La firme International Alvarez et Marsal a informé le président libanais, Michel Aoun, qu'elle entamera un audit juricomptable des comptes financiers de la Banque du Liban, à partir de demain, jeudi.

C’est ce qui ressort de la rencontre du président Aoun avec le directeur général de la société, James Daniel, au palais de Baabda, à l'est de Beyrouth, selon un communiqué de la présidence libanaise, examiné par l'Agence Anadolu.

Selon le communiqué, Daniel a déclaré que la firme entamera l'audit juricomptable des comptes financiers de la Banque du Liban, à partir de demain matin, après l’achèvement des arrangements qui lui sont inhérents.

L'audit juricomptable des comptes de la Banque centrale libanaise et des institutions de l'État est l'une des conditions imposées par le Fonds monétaire international pour soutenir le programme de réforme économique et financière dans le pays, et l'une des exigences pour la reprise des négociations bloquées depuis plus d'un an avec le Liban.

Pour sa part, Aoun a souhaité que l’équipe d’audit accélère les travaux en raison de l’aspect critique de la mission confiée à l'entreprise.

Vers la mi-septembre 2020, le gouvernement libanais a signé un contrat avec Alvarez et Marsal pour un audit juricomptable des comptes de la Banque du Liban, que le président Aoun a qualifié de "réforme souhaitée".

Le Liban avait adopté la loi sur le “secret bancaire“ depuis 1956, qui interdit de divulguer les comptes bancaires à toute partie, qu'elle soit judiciaire, administrative ou financière, sauf dans certains cas limités. Cette loi a constitué un facteur attractif pour les capitaux Arabes et étrangers.

Depuis deux ans, le Liban subit une grave crise économique, la pire de son histoire depuis la fin de la guerre civile (1975-1990), qui a entraîné un effondrement financier, ainsi que de lourdes pertes monétaires subies par la Banque centrale du pays.

* Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.