Monde

La Russie expulse des diplomates français et italiens

- Moscou a également convoqué l'ambassadeur d'Espagne

Mennatallah H. H. M. Said A.   | 18.05.2022
La Russie expulse des diplomates français et italiens

Moskova

AA / Moscou

Le ministère russe des Affaires étrangères a annoncé, mercredi, l'expulsion de 58 diplomates de France et d'Italie de Moscou, en réponse à des mesures similaires prises par ces pays.

Le ministère a déclaré dans un communiqué avoir "convoqué l'ambassadeur de France, Pierre Lévy, où il se verra notifier des expulsions de diplomates français", a rapporté l'agence de presse russe TASS.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov a révélé que Moscou avait aussi expulsé 34 diplomates français.

Début avril dernier, Paris a expulsé 41 diplomates russes, pour des activités "contraires aux intérêts sécuritaires de la France". Six autres diplomates russes ont été, par la suite, déclarés persona non grata.

La France a pris ces décisions en signe de protestation contre l'opération militaire lancée par le président russe Vladimir Poutine contre l'Ukraine le 24 février.

Dans ce même contexte, le ministère russe des Affaires étrangères a convoqué mercredi l'ambassadeur d'Italie à Moscou, Giorgio Staras, l'informant de l'expulsion de 24 diplomates italiens.

Cette décision intervient suite à l'expulsion de 30 diplomates russes de Rome.

Le ministère russe des Affaires étrangères a également annoncé aujourd'hui avoir convoqué l'ambassadeur d'Espagne à Moscou, après une mesure similaire prise à l'encontre de diplomates russes.

D'autre part, le ministère russe de la Défense a déclaré, dans la matinée, que près de "1 000 soldats se trouvant dans l'usine Azovstal" dans la ville côtière de Marioupol se sont rendus aux forces russes, au cours de la semaine dernière.

Les responsables ukrainiens estiment que près de 2 000 soldats sont bloqués à l'intérieur de l'usine. Alors qu'environ 1 000 autres civils se trouvent toujours dans des tunnels souterrains.

Le 24 février, la Russie a lancé une attaque contre l'Ukraine, suivie d'un rejet international et de sanctions économiques sévères contre Moscou.

Pour mettre fin à l'opération, la Russie demande à l'Ukraine d'abandonner tout projet de rejoindre des entités militaires, y compris l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (OTAN), et d'adopter une neutralité totale, ce que Kiev considère comme une "atteinte à sa souveraineté".

*Traduit de l'arabe par Hajer Cherni

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın