Monde

Gaza: une marche de solidarité avec les détenus dans les prisons israéliennes

- Commémorant la journée des prisonniers palestiniens.

Nour Mahd Ali Abu Aisha   | 18.04.2021
Gaza: une marche de solidarité avec les détenus dans les prisons israéliennes

Gazze

AA / Gaza

Des dizaines de Palestiniens ont participé, dimanche, à une marche devant le siège du Comité international de la Croix-Rouge à Gaza, en signe de solidarité avec les détenus dans les prisons israéliennes.

Les participants à la marche, organisée par le «Comité des prisonniers» du groupement «Forces nationales et islamiques» (qui réunit la majorité des factions palestiniennes), et les institutions concernées par les affaires des détenus, ont brandi des banderoles appelant à leur libération.

Cette marche s’est faite pour commémorer la Journée des prisonniers palestiniens, qui correspond au 17 avril de chaque année, et a été approuvée par le Conseil national palestinien (le Parlement de l'Organisation de libération), lors de sa session ordinaire en 1974.

Abdallah Qandil, directeur de l'Association Wa'ed pour les prisonniers et les libérés (non-gouvernementale), a déclaré : "Cette journée fait la lumière sur les souffrances des prisonniers à l'intérieur des prisons israéliennes et c’est une occasion pour appeler à leur libération, qu'il s'agisse des malades, des enfants, des femmes ou des personnes âgées".

"Cette journée coïncide également avec le déclenchement de la pandémie de coronavirus dans les prisons, qui a touché des centaines de prisonniers, dans un contexte de négligence médicale dont ils font l’objet", a ajouté Qandil à l'Agence Anadolu.

Qandil a appelé la communauté internationale à prendre des mesures pour "sauver les prisonniers et ne pas utiliser deux poids de mesure concernant leur cause".

Le nombre de prisonniers infectés par le coronavirus dans les prisons israéliennes jusqu'à la fin du mois de mars dernier a atteint les 367, selon le Club des prisonniers palestiniens (non-gouvernemental).

Israël détient environ 4 500 Palestiniens dans ses prisons, dont 41 femmes, 140 mineurs et 440 détenus administratifs (sans chef d’inculpation ni procès), selon les statistiques les plus récentes.

* Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.