Monde

Briefing quotidien de l'actualité tunisienne

- L'Agence Anadolu fait le point sur l'actualité tunisienne de ces dernières heures

Hend Abdessamad   | 17.10.2021
Briefing quotidien de l'actualité tunisienne

Tunis

AA/Tunis

Tunisie : L’UE appelle à « un retour à un ordre constitutionnel, basé sur la séparation des pouvoirs » (AA)

L’Union européenne a appelé par la voix de son chef de la diplomatie, Josep Borrell, à un retour à un ordre constitutionnel, en Tunisie, et au respect de l’Etat de droit.

C'est ce qui ressort d’un entretien téléphonique entre le haut représentant de l’Union européenne pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité et Vice-Président de la Commission, Josep Borrell, et le Président tunisien Kaïs Saïed.

Le haut représentant a souligné lors de cet appel téléphonique « l’importance de l’établissement d’un calendrier bien défini pour le retour à un ordre constitutionnel en Tunisie basé sur la séparation des pouvoirs, le respect de l’Etat de droit et de la démocratie parlementaire, et la sauvegarde des libertés fondamentales ».

Pour ce faire, le chef de la diplomatie européenne préconise « un dialogue transparent et inclusif qui tiendrait compte des volontés et aspirations du peuple tunisien ».

Les échanges entre les deux responsables ont porté également sur les derniers développements en Tunisie, notamment la nomination de la Première ministre, Najla Bouden Romdhane et la formation de son gouvernement.


Le Premier ministre égyptien félicite la nouvelle Cheffe du gouvernement tunisien (AA)

La Cheffe du gouvernement, Najla Bouden Romdhane, a reçu, samedi, un appel téléphonique du Premier ministre égyptien, Moustafa Kemal Madbouli.

C'est ce qui ressort d'un communiqué rendu public sur la page officielle Facebook de la Présidence du gouvernement tunisien et consulté par l'Agence Anadolu.

Le Premier ministre égyptien a présenté ses félicitations à la Cheffe du gouvernement, Najla Bouden Romdhane, et lui a souhaité plein de succès, à l'occasion de la prise de ses fonctions et de la prestation de serment de sa nouvelle formation ministérielle.


Tunisie : Le principal syndicat du pays rejette toute ingérence étrangère (AA)

L'Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT) a exprimé, samedi, son rejet de toute « ingérence étrangère » dans les affaires internes du pays « sous n'importe quel prétexte ».

« Toute ingérence étrangère constitue une atteinte à la souveraineté nationale et une consécration d'une tendance colonialiste révolue qui cherche à donner des leçons ratées de démocratie, alors qu’elle a observé le silence face à l'appauvrissement, l’endettement et les menaces terroristes auxquels la Tunisie était en proie, sous le régime de la coalition au pouvoir qui a sollicité des pays étrangers sous prétexte de défendre la démocratie », souligne l’UGTT dans son communiqué.

La centrale syndicale a fait remarquer à cet effet que « la situation en Tunisie, est une affaire interne qui se règle pacifiquement entre les Tunisiennes et les Tunisiens, et toute ingérence étrangère est préjudiciable aux intérêts de la Tunisie et exacerbe les dissensions en son sein ».


Tunisie : Discussions avancées avec l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis pour obtenir des financements (AA)

La Banque centrale de Tunisie a annoncé des discussions "très avancées" avec l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, afin d'obtenir des ressources financières.

C’est ce qui ressort des déclarations du directeur général des finances et des paiements extérieurs de la Banque centrale de Tunisie, Abdelkrim Lassoued, à la radio Shems FM (privée), au soir du vendredi.

Le responsable tunisien a estimé que "la conclusion d'un accord avec le Fonds monétaire international est la première solution pour introduire des réformes importantes dans l'économie tunisienne".

Lassoued a démenti les déclarations diffusées par un certain nombre d'experts économiques sur l'incapacité de la Tunisie à payer ses dettes extérieures, d’où son recours au “Club de Paris“ (économique) pour rééchelonner les dettes.

Il a déclaré que la Tunisie est en mesure de tenir ses engagements extérieurs pour le reste de l’année 2021.

Abdelkrim Lassoued n'a pas fourni de plus amples détails sur les discussions avec l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis. De leur côté, les deux pays concernés n’ont émis aucun commentaire immédiat à ce propos.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın