Monde

Arabie Saoudite: la Coalition arabe annonce l’interception de 8 drones houthis

- Selon une déclaration du porte-parole de la Coalition arabe, Turki al-Maliki, qui a annoncé l’interception de 3 nouveau drones après avoir abattu 5 engins plus tôt dans la journée. De son côté, les Houthis n’ont émis aucun commentaire à ce propos.

Mounir Bennour   | 07.03.2021
Arabie Saoudite: la Coalition arabe annonce l’interception de 8 drones houthis

Yemen

AA / Yémen

La Coalition arabe a annoncé, dimanche, qu'elle avait intercepté et détruit 10 drones chargés d’explosifs lancés par les Houthis sur le territoire de l’Arabie saoudite en l’espace de quelques heures, lors de la plus grande attaque du genre jamais menée par les Houthis au cours du conflit.

C’est ce qui est ressorti d’un communiqué publié par le porte-parole de la Coalition arabe, Turki Al-Maliki, publié par l'Agence officielle saoudienne (SPA).

Al-Maliki a déclaré que « la coalition a détruit deux drones lancés par les Houthis vers l'Arabie saoudite».

Et d’ajouter : « Avec cela, le nombre de drones détruits aujourd'hui, dimanche, est passé à 10 drones houthis ».

Selon Al-Malik, « tous les drones ont tenté d’attaquer des civils et des biens de caractère civil en Arabie saoudite de manière systématique et délibérée », sans préciser la zone ciblée à l'intérieur du Royaume.

Plus tôt dans la journée du dimanche, Al-Maliki a rapporté que la Coalition avait détruit 8 drones houthis, avant d'annoncer que leur nombre avait encore augmenté.

Il s'agit de la plus grande attaque des Houthis menée par des drones en l’espace de quelques heures contre l'Arabie saoudite.

Jusqu'à 08 h 10 GMT, aucun commentaire n’avait été émis de la part des Houthis concernant le communiqué de la Coalition arabe.

Au cours des derniers jours, les Houthis ont considérablement augmenté la cadence de leurs attaques de drones et de missiles balistiques contre l'Arabie saoudite.

Ces attaques surviennent malgré les appels répétés des États-Unis aux Houthis pour qu'ils suspendent les opérations militaires et reprennent les négociations, afin de mettre un terme aux combats au Yémen.

Le 16 février dernier, les États-Unis ont annoncé le retrait du groupe « Houthi » de la liste du terrorisme, et ont déclaré à l'époque que la décision avait été prise « compte tenu de la situation humanitaire désastreuse au Yémen ».

Washington a tout de même imposé des sanctions à deux dirigeants du groupe Houthi, mardi dernier, sur fond d’accusations faisant porter au groupe la responsabilité de la prolonger de la guerre au Yémen et d'aggraver la crise humanitaire.

Les Houthis lancent de manière récurrente des missiles balistiques, des projectiles et des drones, en direction des régions saoudiennes, dont certains provoquent des pertes en vies humaines et matérielles, et le groupe affirme toujours que ces attaques constituaient une riposte aux raids de la Coalition contre ses positions dans des zones distinctes du Yémen.

Le Yémen est le théâtre d'une guerre depuis 7 ans, entre les forces progouvernementales et les milices houthis, qui contrôlent plusieurs gouvernorats, dont la capitale, Sanaa, depuis 2014.

Depuis mars 2015, une Coalition militaire arabe, dirigée par le voisin saoudien, soutient les forces fidèles au gouvernement yéménite contre les Houthis, soutenues par l'Iran.

*Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın