Monde

Aide humanitaire canadienne de 55 millions de dollars au Yémen

- Ottawa s’engage à faire « parvenir l’aide d’urgence rapidement aux personnes les plus touchées par la pire crise humanitaire du monde », indique un communiqué du MAE canadien

Lassaad Ben Ahmed   | 03.03.2021
Aide humanitaire canadienne de 55 millions de dollars au Yémen

Canada

AA / Montréal / Hatem Kattou

Ottawa a annoncé une aide humanitaire d’une valeur de 69,9 millions de dollars canadiens (55 millions de dollars américains ) en faveur du Yémen, un pays en proie à une guerre civile qui a généré une crise humanitaire sans précédent.

C’est ce qui ressort d’un communiqué mis en ligne, mardi, par le ministère canadien des Affaires étrangères sur son site électronique.

Le Canada « a annoncé l’octroi de 69,9 millions de dollars pour continuer à répondre aux besoins humanitaires des personnes touchées par le conflit au Yémen en 2021 », lit-on dans le communiqué.

La diplomatie canadienne a fait cette annonce en marge de la « Conférence virtuelle de haut niveau sur les annonces de contributions pour la situation humanitaire au Yémen », organisée à l’initiative des Nations Unies, conjointement avec les gouvernements de la Suède et de la Suisse.

Au cours de cette Conférence virtuelle, la ministre canadienne du Développement international, Karina Gould, a regretté que « le Yémen est au cœur de la pire crise humanitaire du monde et sa population mérite une action décisive ».


Il faut mettre fin, a-t-elle insisté, « aux souffrances du peuple yéménite et protéger ses droits et sa dignité. Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour atteindre cet objectif ».

Faisant part de la « grande préoccupation du Canada face à la détérioration de la sécurité alimentaire au Yémen », Gould a plaidé pour « un accès sans entraves à l’aide humanitaire, conformément au droit international humanitaire ».

Le Canada a tenu à préciser que : « Ces nouveaux fonds seront fournis à des agences des Nations Unies, à la Croix-Rouge et à d’autres organisations non gouvernementales ».
Ottawa a expliqué l’octroi de son aide par « le coût humain terrible du conflit en cours au Yémen ».


C’est pourquoi, poursuit le communiqué, que le Canada « s’est engagé à faire en sorte que l’aide d’urgence parvienne rapidement aux personnes les plus touchées par la pire crise humanitaire du monde ».
Depuis le début du conflit armé au Yémen, en mars 2015, le Canada a offert une aide financière de l’ordre de 295 millions de dollars pour « soutenir l’accès à de l’aide alimentaire, à des services d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement, à des abris, à de la protection et à des soins de santé ».

Parallèlement à la dimension humanitaire, le Canada offre une aide pour promouvoir la paix et la stabilité au Yémen. En un peu plus de deux ans, soit depuis le mois de décembre 2018, le gouvernement fédéral a fourni plus de « 22 millions de dollars pour soutenir le processus de paix mené par les Nations Unies ».

Le conflit au Yémen oppose depuis 2014 les forces du gouvernement, reconnu par la Communauté internationale, au groupe Houthi, soutenu par l'Iran, et qui a pris le contrôle d'une partie du territoire, dont la capitale Sanaa.

La situation s'est encore aggravée avec l'intervention du voisin saoudien en 2015, sous forme d’une Coalition arabe qui mène des opérations militaires pour soutenir les forces pro-gouvernementales.

La guerre au Yémen, en cours pour la sixième année consécutive, a coûté la vie à 233 000 personnes, tandis que 80% de la population, d'environ 30 millions de personnes, dépend de l'aide humanitaire étrangère pour survivre dans la pire crise humanitaire au monde, selon les Nations Unies.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın