Türkİye, Culture et Arts

Aşık Veysel : Le grand barde turc

Le poète et musicien turc du XXe siècle continue d'inspirer la Turquie et le monde par son lyrisme anatolien.

Mona Saanouni   | 21.03.2020
Aşık Veysel : Le grand barde turc

Istanbul

AA - Ankara - Fatih Türkyılmaz

Les vers qui défendent la paix, l'harmonie, l'unité et la justice dans la société, écrits et chantés par Aşık Veysel, continuent d'êtres écoutés et récités aux quatre coins de la Turquie (et du monde) près d'un demi-siècle après son décès.

Aşık Veysel, un poète et parolier, un ashik (barde) moderne de la poésie populaire, et un des grands maîtres de la musique folklorique turque, fait partie des indélébiles classiques de la musique ancestrale de l'Anatolie.

Veysel Satiroglu, bien mieux connu sous le nom d'Asik Veysel, est né dans la province anatolienne de Sivas en 1894, en plein centre de la Turquie.

À l'âge de sept ans seulement, il a perdu l'usage d'un œil à cause de la variole, puis a été atteint de cécité totale suite à un accident.

Bien que privé de sa capacité de voir, Veysel a gardé un lien étroit avec le monde et la société, à travers ses poèmes et chansons, avec son baglama - un instrument turc à cordes - devenant l'un de ses plus proches compagnons et un élément constitutif de son art.

Veysel s'est consacré à la tradition des bardes anatoliens, les Ashik.

Dans l'un de ses poèmes, il dit:

"Kurde, turc ou circassien

Ce sont tous des enfants d'Adam

Ensemble, ils deviennent des martyrs, des vétérans

Quel serait le problème avec ça?

Jetez un œil à la Bible, au Coran

Les quatre livres [saints] sont dignes."

Après sa mort le 21 mars 1973 des suites d'un cancer du poumon, la maison de Veysel a été transformée en musée, et continue aujourd'hui d'attirer les passionnés de sa musique traditionnelle.

Ses vers capturent l'essence de la tradition et des sentiments anatoliens sur les facettes les plus profondes de la vie. "Votre beauté ne vaudrait pas cinq sous [pour moi] sans mon amour pour vous", dit-il dans un de ses poèmes.

Dans une autre de ses chansons des plus connues, Veysel a capturé la relativité de la vie et la certitude de la mort, par les plus simples paroles suivantes : "Je suis sur une route longue et étroite, je marche jour et nuit." 

L'influence de Veysel sur la musique turque s'est étendue dans les années 1970 alors que des chanteurs turcs de renom; reprenaient ses chansons et ses poèmes, souvent teintés de joie et de tristesse à la fois.

Veysel a également été une source d'inspiration pour Joe Satriani, un célèbre virtuose de la guitare électrique. Satriani a inclus deux hommages au barde turc, "Andalusia" et "Asik Veysel", dans son album de 2008, intitulé «Professor Satchafunkilus and the Musterion of Rock». 

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın