Afrique

Tunisie : Caïd Essebsi accepte la démission de la directrice du cabinet présidentiel

La Présidence n'a pas expliqué les raisons de la démission de Salma Elloumi Rekik

Mona Saanouni   | 15.05.2019
Tunisie : Caïd Essebsi accepte la démission de la directrice du cabinet présidentiel

Tunisia

AA/Tunis/Adel Thabti

Le président tunisien, Béji Caïd Essebsi, a accepté, mercredi, la démission de la ministre directrice du cabinet présidentiel Salma Elloumi Rekik.

Dans un communiqué dont Anadolu a eu copie, la Présidence tunisienne a indiqué que "le chef de l'Etat avait exprimé à Salma Elloumi "toute sa gratitude pour les efforts qu’elle a fournis dans l’exercice de ses fonctions, lui souhaitant plein succès dans sa future carrière".

"Le président de la République a rappelé que l’institution de la présidence de la République demeure neutre et se place à égale distance de tous les partis politiques".

La Présidence de la République tunisienne n'a pas précisé les raisons de la démission de la ministre, tandis que cette dernière a écrit sur sa page Facebook officielle que "la situation sociale, économique et plus encore politique, l’a poussée à la démission pour se consacrer à la concrétisation d’un objectif crucial pour la Tunisie, celui de contribuer à rassembler la famille centriste progressiste, à unifier ses rangs et à mettre un terme à sa fragmentation et à sa division avant qu’il ne soit trop tard".

Béji Caïd Essebsi avait nommé le 1er novembre 2018 Salma Elloumi Rekik à la tête du cabinet présidentiel après la démission de Selim Azzabi. Elle Elloumi avait occupé le poste de ministre du Tourisme et de l’artisanat dans le gouvernement Habib Essid et de celui de Youssef Chahed.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın