Afrique

Centrafrique : les rebelles prennent le contrôle de Kouango (sud)

Nadia Chahed   | 02.12.2021
Centrafrique : les rebelles prennent le contrôle de Kouango (sud)

Cameroon

AA/Peter Kum

La ville de Kouango, située à 139 kilomètres au sud-est de la ville de Bambari, dans la préfecture de la Ouaka (sud de la Centrafrique), est tombée, aux mains des rebelles de la CPC ( Coalition pour le Changement), jeudi 2 décembre, a appris l’agence Anadolu des autorités locales et de la population.

L’information a été confirmée par la rébellion.

« Les rebelles sont entrés à Kouango à 5h00 (heure locale) et ont pris le contrôle de la ville vers 7 h00. Il y a eu des combats entre les rebelles et l’armée », a indiqué à l’agence, Jude Doté, sous-préfet de Bambari (chef-lieu de la préfecture de la Ouaka).

« Les soldats centrafricains qui étaient stationnés à Kouango, ont quitté la ville et se sont replié à Bambari. Le bilan de cette attaque se fera plus tard », a-t-il ajouté.

Thierry Maximim Dogba, maire adjoint de la ville Kouango a indiqué dans une déclaration à Anadolu que « les populations de la ville ont pris refuge dans les forêts voisines ».

Le porte-parole de la Coalition des patriotes pour le changement, Serges Bozanga, a confirmé jeudi dans un tweet la prise de Kouango.

La ville de Kouango, assiégée pendant près de sept ans par des rebelles de l’Unité pour la paix en Centrafrique (UPC), avait été reprise par l’armée centrafricaine appuyée par ses alliés russes et rwandais en mars dernier après que les rebelles ont quitté la ville.

Le 4 septembre dernier, la radio centrafricaine, Ndeke Luka, rapportait que « la vie reprend peu à peu à Kouango, dans la Ouaka, cinq mois après l'arrivée des Forces armées centrafricaines et le retrait des rebelles de la Coalition des patriotes pour le changement (CPC) en mars dernier. Au centre de la ville, les activités s'y déroulent normalement. Mais dans les périphéries, des éléments armés violentent de manière sporadique ».

En octobre dernier, l'ONU a exprimé son inquiétude quant à la situation sécuritaire dans les préfectures de l’Ouham-Pendé, de la Mambéré-Kadéï et de la Ouaka.


Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın