Turquie

Un homme d’affaire veut donner au café turc la place qu’il mérite

- La Turquie veut faire du 5 décembre la Journée mondiale du café turc en donnant à tout le monde à Times Square à New York un avant-goût de la boisson turque traditionnelle

Mehmet Fatih Erdoğdu   | 03.12.2021
Un homme d’affaire veut donner au café turc la place qu’il mérite

Ankara

AA / Istanbul / Mehmet Fatih Erdogdu

Tout comme il existe la Journée mondiale du café le 1er octobre , la Turquie veut faire du 5 décembre la "Journée mondiale du café turc" en donnant à tout le monde à Times Square à New York un avant-goût de la boisson turque traditionnelle, a déclaré un homme d’affaires turc.

Murat Kolbasi, président d’Arzum Electrical Home Appliances et membre du conseil d’administration de la Turkish Coffee Culture and Research Association, a déclaré à l’agence Anadolu que les entreprises de grains de café reconnaissent le café turc.

Kolbasi a déclaré que les grains de café ne peuvent être cultivés que dans les pays chauds de l’équateur, mais 80 % de cette activité est mondiale. Il a expliqué que des pays comme la Suisse, l’Allemagne, les Pays-Bas et les Etats-Unis s’occupent de la transformation, de la vente et du service du café par exemple.

Notant qu’ils tentent de faire du 5 décembre la Journée mondiale du café turc, il a déclaré que le café turc méritait une journée spéciale, tout comme la Journée mondiale du café le 1er octobre.

"Nous aimerions permettre au café turc d’être goûté à Times Square par tous ceux qui sont à New York le 5 décembre. Nous l’avons fait à une date différente auparavant, mais maintenant le 5 décembre est très important pour nous. Ce projet s’est développé cette année. Nous sommes très fermement préparés", a-t-il déclaré.

Commander du café turc dans les cafés, restaurants à l’étranger.

"Je demande à chaque citoyen turc qui va à l’étranger : même si vous ne voyez pas de café turc au menu d’un café ou d’un restaurant, demandez-le. Le café turc viendra à vous d’une manière ou d’une autre".

"C’est une conscience nationale. Pour ce faire, nous devons constamment demander du café turc à l’étranger", a déclaré Kolbasi.

"Nous avons des entreprises qui fabriquent de très bons cafés, tasses et machines turcs. Allons y partout dans le monde ensemble. Nous voulons diffuser notre café par l’art de la divination, car la culture de la diseuse de bonne aventure est très prisée à l’étranger. Cela attire beaucoup l’attention", a-t-il déclaré.

Se référant à la raison pour laquelle le café turc n’est pas aussi courant que l’espresso, Kolbasi a déclaré : "Il s’agit du début tardif de la méthode de chauffage électrique. La capacité des appareils électriques à chauffer l’eau et à faire du café ou du thé remonte rapidement aux années 1890, la première bouilloire… La première machine à café filtre dans les années 1920, l’espresso dans les années 1940… C’est aussi le cas dans les années 2000. Il était très difficile de faire du café turc avec une machine électrique mis à part la cuisinière jusqu’en 2002 ."

"Pourtant, les machines à café turques sont différentes des autres machines à faire le café dans le monde", a-t-il ajouté.

-10 % du café turc mondial consommé sous forme de café turc

Notant qu’il est devenu très facile de faire du café turc à l’étranger, il a déclaré qu’aujourd’hui , 15 marques turques et cinq marques internationales produisent des machines à café turques.

"Selon nos recherches, 10 % du café consommé dans le café est consommé sous forme de café turc", a déclaré Kolbasi.

"En 2008, nous avons créé l’Association turque pour la culture et la recherche du café. Nous avons essayé de sensibiliser les gens au café turc dans notre pays, puis nous avons postulé à l’UNESCO".

"Pour la première fois dans l’histoire, l’UNESCO a enregistré une boisson liquide comme ‘patrimoine culturel immatériel’ le 5 décembre 2013 dans la capitale azerbaïdjanaise Bakou."

"La Grèce et l’Italie se sont opposées pendant que cela se faisait là-bas. L’Italie nous a dit : "Vous êtes venu avec un tel dossier que si nous nous opposons, vous nous retirerez l’espresso", a-t-il ajouté.

"Nous avons des actifs tels que le café turc et les délices turcs qui ont un nom turc devant eux et qui sont très connus dans le monde.

"La collaboration de toute entreprise devenue une marque dans le monde avec la culture du pays où elle est implantée apporte des bénéfices significatifs en termes de perception. La culture et la marque se développent ensemble".

"Personne ne devrait abandonner les autres cafés mais donner au café turc la place qu’il mérite. Car derrière le fait que d’autres cafés peuvent être bu aujourd’hui, le café turc a 600 ans d'histoire."

* Traduit par Selma Bahous​​​​​​​

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın