Turquie

Turquie/Municipales: L'AK Parti promet une campagne respectueuse de l'environnement

- Le président turc a assuré que les anciennes méthodes de campagnes électorales qui consistent à afficher des bannières du parti dans les rues et à passer des annonces depuis un bus à travers la ville sont de plus en plus rejetées par les citoyens

İlkay Güder,Ayvaz Çolakoğlu   | 06.12.2018
Turquie/Municipales: L'AK Parti promet une campagne respectueuse de l'environnement

Ankara

AA - Ankara - Ayvaz Colakoglu

Le président de la République de Turquie et chef du Parti pour la Justice et le Développement (AK Parti), Recep Tayyip Erdogan a annoncé que son parti conduira, pour les prochaines élections municipales, une campagne électorale respectueuse des citoyens et de l'environnement.

Erdogan s'est exprimé, jeudi, lors d'une réunion avec les dirigeants de son parti au cours de laquelle il a dévoilé les noms de 14 nouveaux candidats en lice pour les élections municipales de mars 2019.

Le chef de l'Etat turc a assuré que les anciennes méthodes de campagnes qui consistent à afficher des bannières du parti dans les rues et à passer des annonces depuis un bus à travers la ville, produisent une pollution visuelle et sonore de plus en plus rejetée par les citoyens.

"À partir de cette campagne électorale, en tant qu'AK Parti, nous renoncerons aux anciennes méthodes et privilégier celles respectueuses des citoyens et de l'environnement", a-t-il annoncé.

Il a précisé que les bannières seront dorénavant exposées seulement devant les bâtiments du parti et les locaux de campagne tandis que les bus de campagne seront soumis à des horaires de passages très stricts, en dehors desquels, ils ne pourront pas circuler.

Le leader turc a appelé tous les membres et sympathisants de son parti à respecter ces nouvelles consignes.

Erdogan a notamment rappelé que le deuxième plan d'action de 100 jours sera très bientôt terminé et soumis à l'appréciation de l'opinion publique.

Il a également critiqué la dernière visite en Allemagne effectuée par le chef du Parti républicain du Peuple (CHP), Kemal Kilicdaroglu, l'accusant d'y avoir rencontré, à huis clos, des personnes connues pour leur proximité avec les organisations terroristes PKK et FETO.

"Alors que nous nous battons sur toutes les plateformes pour défendre les intérêts de notre pays et de notre peuple, le leader du principal parti d'opposition n'est pas en reste, a-t-il affirmé. Avant chaque élection, on le retrouve en Allemagne et quelques pays d'Europe."

Erdogan a souligné qu'au cours de son dernier voyage, Kilicdaroglu a participé à certaines réunions et a rencontré certaines personnes, "mais presque l'ensemble de son programme s'est déroulé en huis clos".


Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.