Türkİye

Turquie: Le sommet des médias Turquie-Afrique poursuit ses travaux pour la deuxième journée à Istanbul

- Les activités de la deuxième journée ont vu un séminaire intitulé "bouleversements internationaux à l'ère des crises persistantes"

Çiğdem Münibe Alyanak, Kübra Kara   | 26.05.2022
Turquie: Le sommet des médias Turquie-Afrique poursuit ses travaux pour la deuxième journée à Istanbul

Istanbul

AA / Istanbul

Le Premier Sommet des médias Turquie-Afrique, organisé par la Présidence du Département de la Communication de la Présidence turque, poursuit ses travaux pour la deuxième journée consécutive à Istanbul.

Les travaux de la deuxième journée ont vu un séminaire intitulé "bouleversements internationaux à l'ère des crises persistantes" qui a été animé par le président du département de diplomatie publique du chef du département de la communication Oguz Guner.

Guner a déclaré dans son discours, que le monde traverse actuellement une crise et que le concept de bouleversement international est discuté par des experts, des universitaires et des politiciens, sans parvenir à une véritable définition de celui-ci.

Par ailleurs, le directeur du Centre de recherche sur le Moyen-Orient, Ahmed Uysal, a fait savoir qu'il y a actuellement un bouleversement dans l'ordre mondial, et que l'occupation américaine de l'Irak et de l'Afghanistan en est la preuve.

Il a poursuivi : "Un autre exemple du désordre dans l'ordre mondial est l'annexion illégale de la Crimée par la Russie et le silence du monde à ce sujet, à l'exception de la Turquie et de quelques pays."

Il a ajouté : "Il y a un nouvel ordre mondial, les médias sociaux profitent de la mondialisation, ils disposent d'énormes ressources et d'argent, et l'État de droit est imposé aux institutions faibles alors que les pays forts ne s'y engagent pas".

Uysal a rappelé que certaines entreprises géantes occupent une place plus élevée que certains pays dans le nouvel ordre mondial.

Pour sa part, le directeur mondial de l'agence nigériane "NAN", Boki Bonley, a fait savoir que la presse doit toujours s'efforcer d'instaurer le bon ordre et la paix sur la scène internationale.

Plus de 80 journalistes de 45 pays africains, des diplomates africains, des responsables d'institutions officielles et privées, des organisations civiles et des universitaires de Turquie et d'Afrique participent au sommet.

Le sommet vise à renforcer la coopération entre les journalistes turcs et africains, à partager les expériences et à affiner le partenariat existant entre les deux parties.

Le sommet également devrait renforcer la coopération médiatique entre la Turquie et les pays du continent africain.

*Traduit de l’arabe par Issa Aliou

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın