Turquie

Titre injurieux d'un journal grec contre le président Erdogan : L'ambassadeur grec à Ankara convoqué au ministère

- "S'ils n'associent pas cela à la liberté de la presse, alors il leur incombe de faire ce qui est légalement nécessaire" a précisé Cavusoglu

Zuhal Demirci,Ayvaz Çolakoğlu   | 18.09.2020
Titre injurieux d'un journal grec contre le président Erdogan : L'ambassadeur grec à Ankara convoqué au ministère

Ankara

AA / Ankara

"Un journal grec a fait un titre méprisable. L'ambassadeur grec a été convoqué au ministère" a annoncé le chef de la diplomatie turque, Mevlut Cavusoglu, concernant un titre injurieux contre le président turc Recep Tayyip Erdogan.

Cavusoglu a accordé vendredi un entretien au correspondant de l'Agence Anadolu (AA).

Il a assuré qu'à la suite de cette affaire, la réaction de la Turquie a été sévère, l'ambassadeur grec Ankara fut convoqué et fermement averti.

Le chef de la diplomatie turque a notamment souligné le fait que l'ambassadeur turc à Athènes a rencontré le ministre grec des Affaires étrangères, avant d'ajouter :

"Cela montre en fait jusqu’où ils sont prêts à aller, malheureusement. Il ne devrait pas se rabaisser à ce point. Dans nos journaux, notre presse, il y a une critique de tout politicien grec ou autre politicien, parfois il y a de lourdes critiques. Ils nous critiquent également dans le cadre de la liberté de la presse. C'est tout à fait naturel. Parfois, il y a des critiques encore plus sévères, nous sommes contrariés, mais cela peut arriver. Tant que cela reste dans le cadre de la liberté de la presse, mais les insultes ne doivent pas être considérés comme une liberté."

Cavusoglu a notamment dit noter la réaction de son homologue grec qui a fermement condamné le titre du journal grec considérant qu'on n'était plus dans le cadre de la liberté de la presse.

"S'ils n'associent pas cela à la liberté de la presse, alors il leur incombe de faire ce qui est légalement nécessaire" a-t-il précisé.

Concernant la situation de la Chypre, Cavusoglu a assuré qu'il n'était plus question aujourd'hui de se lancer dans des négociations vouées à l'échec.

"Nous avons dit à plusieurs reprises que nous ne négocierons plus dorénavant pour une Fédération", a-t-il spécifié avant de poursuivre : "Il ne sert à rien de se lancer dans une nouvelle aventure qui échouera".



Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın