Turquie

Le vice-PM turc Kurtulmus: L'état d'urgence prolongé de 90 jours

- Numan Kurtulmus a souligné que l'État turc demande aux autorités américaines la mise en détention provisoire de Fetullah Gulen, dirigeant du FETO en exil volontaire aux États-Unis, pour être ensuite extradé vers la Turquie

Nur Gülsoy   | 03.10.2016
Le vice-PM turc Kurtulmus: L'état d'urgence prolongé de 90 jours

Ankara

AA – Ankara – Nur Gülsoy

Le Conseil des ministres turc a prolongé de 90 jours l'état d'urgence, a annoncé, lundi, le vice-Premier ministre turc, Numan Kurtulmus.

Kurtulmus animait une conférence de presse, lundi, durant la réunion du Conseil des ministres que présidait le chef d'État, Recep Tayyip Erdogan, à Ankara.

Le vice-Premier ministre a annoncé que l'état d'urgence est prolongé de 90 jours par le Conseil des ministres, afin d'assurer le climat favorable à la lutte contre le terrorisme dans l'ensemble du pays, à savoir contre le FETO (responsable de la tentative de coup d'État raté du 15 juillet), le PKK et Daech.

Dans ce cadre, Kurtulmus a dit que l'État turc demande aux autorités américaines la mise en détention provisoire de Fetullah Gulen, dirigeant du FETO en exil volontaire aux États-Unis, pour être ensuite extradé vers la Turquie.

"Notre approche vis-à-vis du FETO est claire et nette", a-t-il insisté.

"La Turquie a fait face à la plus grande trahison sur son territoire [le putsch]. Le dossier envoyé [aux États-Unis] le 10 septembre porte sur la requête de la mise en détention de cette personne, c'est un droit dont dispose la Turquie d'après l'accord conclu avec les États-Unis sur l'extradition des criminels", a-t-il poursuivi.

Le vice-Premier ministre a aussi abordé l'opération "Bouclier de l'Euphrate" lancée à la fin du mois d'août pour assurer l'intégrité territoriale de la Syrie et éliminer les organisations terroristes dans cette région.

"Si des opérations seront aussi menées à Mossoul et à Raqqa, il faut absolument que des combattants locaux y prennent part pour être soutenus également par les forces de la coalition internationale", a déclaré Kurtulmus

Il a, par ailleurs, insisté sur le fait que la Turquie appuie "l'Armée Syrienne Libre à présent en Syrie et qu'en éliminant Daech et en envisageant d'autres opérations à Mossoul et à Raqqa, la Turquie n'acceptera jamais que les régions citées soient abandonnées à d'autres organisations terroristes".

Interrogé sur les allégations selon lesquelles l'envoyé spécial du président russe Vladimir Poutine, aurait alerté la Turquie quant à la tentative de coup d'État, Kurtulmus a dit: «Plusieurs mythes infondés ont été dits et diffusés à propos de l'avant et la suite de cet événement. J'estime que ces allégations font partie de ces mythes".

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın