Turquie

La Turquie appelle le monde à coopérer pour lutter contre l’islamophobie et la xénophobie

Par la voix de son vice-ministre des Affaires étrangères, Faruk Kaymakcı

Mona Saanouni   | 26.02.2020
La Turquie appelle le monde à coopérer pour lutter contre l’islamophobie et la xénophobie

Geneve

AA / Genève

Le vice-ministre turc des Affaires étrangères, Faruk Kaymakcı, a appelé, mercredi, les pays du monde à déployer leurs efforts en vue de lutter contre les phénomènes d’islamophobie et de xénophobie.

C’est ce qui ressort d’une allocution prononcée par Kaymakcı lors de la 43ème session du Conseil des droits de l’Homme des Nations Unies qui se déroule actuellement à Genève.

L’attaque terroriste raciste perpétrée récemment en Allemagne indique l’étendue de la gravité atteinte par l’islamophobie et la xénophobie partout dans le monde, a souligné le ministre.

Le responsable turc a évoqué également le massacre de Khodjaly commis par les forces arméniennes dans le territoire du Haut-Karabagh en Azerbaïdjan un certain 26 février 1992, relevant que plus d’un million de citoyens azerbaïdjanais ont été contraints à quitter leurs zones à cause de l’occupation arménienne de 20% du territoire azerbaïdjanais.

Il a, cependant, mis l’accent sur la possibilité d’identifier une solution pacifique pour mettre fin aux affrontements dans le territoire du Haut-Karabagh en Azerbaïdjan, à travers le respecte de la souveraineté et de l’intégrité territoriale de l’Azerbaïdjan.

Le 26 février 1992, des unités de l’armée arménienne ont commis un massacre dans la zone de Khodjaly du territoire du Haut-Karabagh qu’occupe l’Arménie depuis cette date.

Ce massacre a fait 613 victimes, tous des civils, dont 106 femmes, 83 enfants et 70 personnes âgées tandis que 487 personnes ont été grièvement blessées. De plus, 150 personnes sont encore portées disparues et 1275 autres ont été prises en otage.

L’Arménie occupe depuis 1992 près de 20% de la superficie de l’Azerbaïdjan et le conflit entre les deux pays a provoqué le déplacement de plus d’un million d'Azerbaïdjanais et la mort de 30 mille personnes.


Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın