Turquie

Erdogan souhaite signer un accord de coopération militaire avec Bagdad

- Le Chef de l'Etat turc a reçu à Ankara le Premier ministre irakien Adel Abdel-Mahdi.

Enes Kaplan,Tuncay Çakmak   | 15.05.2019
Erdogan souhaite signer un accord de coopération militaire avec Bagdad

Ankara

AA - Ankara - Tuncay Çakmak

Le Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, a exprimé son souhait de conclure un accord de coopération militaire et sécuritaire avec l’Irak.

Le Chef de l’Etat turc recevait, mercredi, le Premier ministre irakien Adel Abdel-Mahdi, à Ankara.

Les deux dirigeants ont tenu une conférence de presse conjointe à l’issue des différentes réunions en tête à tête et entre délégations des deux pays.

Le Président turc a d’abord indiqué que les échanges de ce jour avec son hôte irakien ont été positifs et constructifs.

"Notre politique irakienne se pose sur la préservation de son unité territoriale, sa stabilité et sa sécurité. Toutes les groupes ethniques de l’Irak, qui font sa richesse, sont des populations amies de la Turquie, sont nos frères", a assuré Erdogan.

"Nous avons confirmé nos priorités que sont : aider à la reconstruction de l'Irak, au développement des régions irakiennes occupées par Daech et à la création d'un corridor commercial dans le sud de l'Irak", a-t-il expliqué.

Ankara souhaite rétablir les échanges commerciaux et économiques avec son voisin qui ont été endommagés à cause de l’organisation terroriste Daech qui avait pris sous son contrôle une partie importante des territoires irakiens. Mais Erdogan veut surtout les renforcer et les développer davantage.

Pour cela, il faut d’abord réparer ce qui a été endommagé, a-t-il affirmé.

"Nous avons souligné l'importance de remettre en fonction au plus vite l'oléoduc Kirkouk-Ceyhan endommagé par Daech", a-t-il notamment fait savoir.

La Turquie veut aussi développer ses coopérations militaires avec Bagdad, notamment pour mieux combattre les groupes terroristes tels que Daech, PKK et FETO. Ce sujet a été longuement discuté ce mercredi à Ankara.

"Nous partageons l'idée que la signature d'un accord Turquie-Irak sur la coopération militaire et sécuritaire sera la bienvenue", a encore ajouté le président turc, exprimant sa satisfaction face à la volonté partagée par l’Irak.

Le Président turc a également annoncé plusieurs projets de coopération dans les domaines de l’accès à l’eau et l’électricité.

C’est ensuite le Premier ministre irakien qui a pris la parole.

Après avoir remercié Erdogan pour son accueil fraternel et chaleureux, Abdel-Mahdi s’est félicité de la détermination des deux pays à renforcer les coopérations bilatérales.

L’Irak veut profiter des réussites, succès et avancées réalisées ces dernières années par la Turquie, a-t-il d’abord affirmé.

La lutte contre le terrorisme est l’une des priorités des deux pays, a-t-il rappelé, soulignant la coopération entre Ankara et Bagdad dans ce domaine.

"Alors que les populations avaient peur et fuyaient l’Irak, la Turquie n’a pas abandonné l’Irak. Des frères turcs se sont sacrifiés pour protéger l’Irak. Pour toutes ces raisons, nous sommes reconnaissants", a-t-il déclaré. Et de poursuivre pour conclure:

"Il n'est aucunement possible que nous acceptions qu'une menace sécuritaire vise la Turquie depuis notre territoire".

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.