Turquie

Erdogan s’est félicité de l’embauche d’un nombre en forte hausse de personnes en situation de handicap

- "Dans la fonction publique, les postes réservés aux personnes avec un handicap sont pourvus à hauteur de 82%", a notamment déclaré le Président turc.

Zafer Fatih Beyaz,Tuncay Çakmak   | 26.01.2021
Erdogan s’est félicité de l’embauche d’un nombre en forte hausse de personnes en situation de handicap

Ankara

AA / Ankaraa

Le Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, s’est félicité de l’embauche, dans la fonction publique, d’un nombre en forte hausse de personnes en situation de handicap et de proches de martyrs et d’anciens combattants.

Le Chef de l’État turc s’est exprimé, mardi, à l’occasion de la cérémonie de recrutement dans la fonction publique de personnes en situation de handicap, de proches de martyrs et anciens combattants, et celles élevées dans les centres d’accueil publics pour orphelins.

Recep Tayyip Erdogan a d’abord voulu rappeler l’importance donnée par son gouvernement à l’intégration des personnes handicapées dans le monde du travail notamment à travers la fonction publique.

"En 2002, la Turquie comptait 5 777 fonctionnaires avec un handicap, ils sont 58 319 aujourd'hui", s’est-il ainsi félicité.

Et de préciser : "Dans la fonction publique, les postes réservés aux personnes avec un handicap sont pourvus à hauteur de 82%".

Mais l’accès à la fonction publique ne se limite pas aux personnes handicapées, elle est aussi une priorité pour les proches et les familles des martyrs et des anciens combattants.

"A notre arrivée au pouvoir, les proches de martyrs et anciens combattants embauchés dans la fonction publique étaient au nombre de 6 315, ils sont près de 45 mille aujourd'hui", a par ailleurs indiqué le Président turc.

- Campagne de vaccination contre la Covid-19 :

Erdogan s’est ensuite arrêté sur la pandémie de Covid-19 et la campagne de vaccination lancée à travers tout le pays.

Il s’est avant tout félicité de la bonne gestion de la crise par la Turquie, estimant que "le pays a su sortir de cette période avec un minimum de difficultés, alors que les scènes observées dans les pays les plus prospères ont brisé les cœurs".

Et de poursuivre : "Alors que les pays les plus développés rencontrent des difficultés concernant le vaccin anti-Covid, grâce aux mesures prises, nous avançons rapidement dans notre campagne de vaccination".

Il a notamment fait référence aux retards de livraison du vaccin dans l’Union Européenne ou aux difficultés de mise en pratique des campagnes de vaccination dans de nombreux pays.

La Turquie, qui a lancé sa campagne de vaccination le jeudi 14 janvier, a, depuis cette date, vacciné près de 1,4 millions de personnes.

La Turquie a lancé la campagne de vaccination avec le vaccin chinois "Coronavac" en vaccinant en priorité les agents du secteur de la santé puis les personnes âgées, dans le cadre d'un calendrier prioritaire pour les catégories qui seront vaccinées.

Le 30 décembre, le premier lot du vaccin chinois est arrivé à bord d'un avion de Turkish Airlines.

La Turquie a précédemment annoncé son intention d'acheter à la Chine et à l'Allemagne 75 millions de doses de deux vaccins prometteurs contre l'épidémie de coronavirus, pendant l'hiver, et ce, tout en poursuivant ses efforts nationaux pour développer un vaccin local.

* Traduit du turc par Tuncay Çakmak

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.