Türkİye

Erdogan: "Pas d'élargissement de l'OTAN sans respect des sensibilités de la Turquie"

- Le Président turc a une nouvelle fois dénoncé la proximité de la Suède avec certains groupes terroristes, dont le PKK

Seval Ocak Adıyaman   | 18.05.2022
Erdogan: "Pas d'élargissement de l'OTAN sans respect des sensibilités de la Turquie"

TBMM

AA / Ankara

Le Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, a déclaré qu’Ankara n’approuvera pas aveuglement chaque demande venant de l’OTAN, dénonçant une nouvelle fois la proximité entre la Suède avec des groupes terroristes tels que le PKK.

Le Chef de l’État turc s’exprimait, mercredi, devant le groupe parlementaire du Parti de la Justice et du Développement (AK Parti), dont il est aussi le président.

Erdogan a d’abord rappelé que l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) est une alliance sécuritaire, expliquant que la Turquie ne peut accepter qu’elle perde cet aspect essentiel.

Il a tout particulièrement pris pour cible la Suède.

« Nous leur avons demandé l’extradition de 30 terroristes, ils ont refusé. Vous refusez de nous remettre les terroristes mais vous nous demandez d'accepter votre adhésion à l'OTAN. Nous n’accepterons pas de fragiliser l’aspect sécuritaire de l’Alliance », a-t-il clairement lancé.

Erdogan a par ailleurs rappelé que les batteries antimissiles qui avaient été placées aux frontières de la Turquie avec la Syrie et l’Irak par les pays de l’OTAN ont été reprises alors que les terroristes du PKK et de Daech s’étaient rapprochés des frontières turques. « Nous n’oublierons pas ces jours », a-t-il ajouté.

Malgré ce comportement inacceptable de ses alliés, la Turquie n’a pas manqué à ses responsabilités, a encore soutenu le président turc.

"Nous sommes l'un des pays de l'OTAN qui apportent un soutien effectif à ses activités, mais cela ne veut pas dire que nous dirons 'oui' à tout sans questionnement", a-t-il insisté.

Erdogan a par ailleurs dénoncé avec force les soutiens financiers et militaires apportés par des pays de l’Alliance aux organisations terroristes, malgré les mises en garde d’Ankara.

« Des milliers de camions remplis d’armes et de munitions n’ont-ils pas été envoyés aux groupes terroristes qui attaquent la Turquie ? Ce sont nos alliés au sein de l’OTAN qui ont fait ça. Mais nous ne nous ferons pas mordre une deuxième fois au même endroit », a-t-il assuré.

Pour conclure, Erdogan a appelé les membres de l’OTAN à répondre sincèrement aux attentes et inquiétudes de la Turquie.

"L'élargissement de l'OTAN a un sens pour nous dans la mesure du respect qui sera accordé à nos sensibilités", a-t-il terminé.

* Traduit du turc par Tuncay Çakmak

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın