Turquie

Erdogan : "Nous ne reconnaissons pas les décisions prises par l'UE concernant Kavala et Demirtas"

- Le Président turc a qualifié ces décisions de "nulles et non avenues"

Mümin Altaş   | 08.12.2021
Erdogan : "Nous ne reconnaissons pas les décisions prises par l'UE concernant Kavala et Demirtas"

Ankara

AA / Ankara

"Nous ne reconnaissons pas les décisions prises par l'Union européenne (UE) concernant Osman Kavala et Selahattin Demirtas", a déclaré le Président turc, Recep Tayyip Erdogan.

Le Chef de l'État s'est exprimé aux journalistes après sa visite au Qatar.

Il a abordé plusieurs sujets, dont la position adoptée par l'UE concernant les procès d'Osman Kavala et de Selahattin Demirtas.

Le Président a rappelé que le Comité des ministres du Conseil de l'Europe avait appelé la Turquie à libérer Kavala et Demirtas.

"Nous ne reconnaissons pas les décisions prises par l'Union européenne (UE) concernant Osman Kavala et Selahattin Demirtas, a déclaré Erdogan. Nous les considérons nulles et non avenues. Nous ne reconnaissons pas d'autres décisions que celles de nos instances judiciaires."

Le Président turc a ensuite commenté la tension entre l'Ukraine et la Russie.

"Nous souhaitons que la tension ne s'intensifie pas et que la stabilité régionale soit maintenue, a-t-il dit. Nous sommes disposés à jouer tout rôle de médiateur/facilitateur que la Russie et l'Ukraine accepteraient de nous confier pour mettre fin aux tensions."

Quant aux relations avec les pays du Golfe et le Qatar, Erdogan a affirmé : "Les relations entre la Turquie et le Qatar contribuent à la sécurité et la stabilité de la région. Agissant ensemble, en solidarité, face aux difficultés, la Turquie et le Qatar ont montré qu'ils sont deux pays amis. Nous n'oublions pas la solidarité exprimée par le Qatar surtout après la tentative de coup d'État du 15 juillet 2016. […] Nous demeurerons aux côtés de nos frères qataris. […] En outre, je salue la résolution du différend entre le Qatar et certains pays de la région."

Concernant les relations avec les Émirats arabes unis (EAU), Erdogan a dit que les discussions avancent étape par étape.

"Notre ministère des AE et nos Renseignements joueront un rôle actif dans les relations avec Abou Dhabi, et pourquoi pas avec Israël aussi", a-t-il conclu.

*Traduit du turc par Nur Asena Ertürk

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın