Turquie

Erdogan: "La Turquie veut renforcer ses relations et ses coopérations avec tous les pays du Golfe"

- Le Président turc se rend au Qatar où il participera au 7ème Sommet du Haut Comité stratégique Turquie-Qatar

Hanife Sevinç, Kaan Bozdoğan   | 06.12.2021
Erdogan: "La Turquie veut renforcer ses relations et ses coopérations avec tous les pays du Golfe"

Istanbul

AA / Ankara

Le Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan, a déclaré que son pays souhaite développer et renforcer ses relations bilatérales avec tous les pays de la région du Golfe, comme elle le fait avec le Qatar.

Le Chef de l’État turc a tenu une conférence de presse, lundi, depuis l’aéroport Ataturk d’Istanbul, avant son départ pour Doha, où il se rend pour participer au 7ème Sommet du Haut Comité stratégique Turquie-Qatar.

Il a d’abord rappelé la profondeur et la solidité des relations qui lient Ankara et Doha.

"Nos deux pays ont su garder une posture honorable face aux difficultés régionales rencontrées ces dernières années", a-t-il estimé.

Le 7ème Sommet du Haut Comité stratégique permettra de renforcer les liens et de définir le chemin à suivre dans les années à venir pour souder et enrichir davantage les relations et coopérations bilatérales entre la Turquie et le Qatar.

"Nous allons renforcer de manière encore plus fructueuse nos relations bilatérales avec le Qatar qui ont déjà enregistré une certaine avancée ces dernières années", a-t-il avancé.

Le président turc a par ailleurs souligné que volume des projets menés par des entrepreneurs turcs au Qatar est de l'ordre de 15 milliards de dollars.

Mais Ankara ne veut pas limiter son engagement dans le Golfe au seul Qatar.

"En même temps qu'avec le Qatar, nous nous efforçons de développer nos coopérations avec les autres pays du Golfe", a-t-il expliqué.

Dans ce sens, des démarches diplomatiques ont été entreprises avec plusieurs pays de la région.

"Nous accueillons avec satisfaction les efforts diplomatiques pour rouvrir les portes du dialogue et supprimer les incompréhensions avec la région du Golfe", a-t-il déclaré.

Le rapprochement récent avec les Émirats Arabes Unis est un exemple qui démontre cette volonté d’Ankara.

Il y a quelques jours, le Prince héritier d’Abou Dhabi avait effectué une visite officielle à Ankara, une première depuis plusieurs années. Erdogan prévoit de se rendre dans ce pays en février prochain.

"En tant que Turquie, nous prenons parti pour le renforcement de nos relations, de notre solidarité et de nos coopérations avec tous les pays du Golfe", a-t-il encore ajouté.

Toujours sur la scène internationale, le Président turc a voulu dénoncer avec la plus grande des fermeté l’attaque qui a ciblé une mosquée dans la partie grecque de Chypre.

"Cette attaque contre la Grande Mosquée de Larnaka ne restera pas sans réponse", a-t-il dénoncé.

Concernant l’actualité en Turquie, Erdogan a de nouveau voulu rassurer l’opinion publique quant à la forte inflation.

"Nous ne laisserons pas nos travailleurs dans une situation difficile", a-t-il répété.

A plusieurs reprises ces dernières semaines, Erdogan a assuré qu’une hausse importante, voire record, sera accordée au niveau du salaire minimum.

Face aux inquiétudes que cette hausse du salaire minimum pourrait engendrer auprès des employeurs, le Président turc a également voulu rassurer.

"Nous n’allons pas seulement satisfaire les travailleurs, les employeurs aussi doivent être satisfaits", a-t-il dit.

Le Chef de l’État en a profité pour fustiger une nouvelle fois ceux qui profitent de l’occasion pour faire du "stockage de marchandises" afin de manipuler les prix et multiplier leurs profits.

"Personnellement, ce qui me dérange le plus c’est cette question de stockage, a-t-il indiqué. Les amendes liées à ce comportement sont aujourd’hui trop faibles. J’ai demandé au ministre du Commerce Mehmet Mus de travailler sur une revalorisation de ces amendes pour qu’elles deviennent réellement dissuasives".

"Ils [les stockeurs] le paieront cher. Nous ne pouvons pas laisser faire en toute impunité ceux qui s’acharnent sur notre population en particulier sur les prix de l’alimentaire", a-t-il terminé.

* Traduit du turc par Tuncay Çakmak

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.