Turquie

Erdogan : La Turquie condamne "fermement" la violence d'Israël à Jérusalem

- Le président Erdogan affirme que la Turquie continuera à soutenir ses frères et sœurs palestiniens en toutes circonstances

Merve Gül Aydoğan Ağlarcı   | 08.05.2021
Erdogan : La Turquie condamne "fermement" la violence d'Israël à Jérusalem

Ankara

AA / Ankara / Merve Aydogan

Le président turc a fermement condamné, samedi, les récentes violences d'Israël contre les fidèles de la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem.

"Nous condamnons fermement les attaques odieuses d'Israël contre notre première qibla, la mosquée Al-Aqsa, qui se répètent malheureusement à chaque Ramadan", a déclaré Recep Tayyip Erdogan dans un tweet.

Le président a également exprimé sa solidarité avec le peuple de Palestine, en affirmant : "Nous continuerons, en tant que Turquie, à soutenir nos frères et sœurs palestiniens en toutes circonstances."

Erdogan a également partagé le même message en langue turque, arabe et hébraïque via les médias sociaux.

Vendredi soir, les forces israéliennes ont tiré des grenades assourdissantes, du gaz lacrymogène et des balles recouvertes de caoutchouc pour disperser les fidèles musulmans de la mosquée, troisième site le plus sacré au monde pour les musulmans.

Selon le Croissant-Rouge palestinien, au moins 205 personnes ont été blessées par les forces israéliennes dans les quartiers de la vieille ville et de Sheikh Jarrah.

Toute la semaine, les tensions ont été vives dans le quartier de Sheikh Jarrah, où les colons israéliens ont afflué après qu'un tribunal israélien ait prononcé une ordonnance d'expulsion de familles palestiniennes.

Au total, 37 familles palestiniennes vivent dans 27 maisons du quartier depuis 1956. Cependant, des colons juifs tentent de les expulser en vertu d'une loi approuvée par le Parlement israélien en 1970.

Israël a occupé Jérusalem-Est pendant la guerre israélo-arabe de 1967.

Il a annexé la ville entière en 1980, une décision qui n'a jamais été reconnue par la communauté internationale.

La Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est, est considérée comme un territoire occupé en vertu du droit international, ce qui rend illégales toutes les colonies juives qui s'y trouvent.


*Traduit de l’Anglais par Mourad Belhaj

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.