Turquie

Celik: "Derrière les injures à Erdogan se cachent le langage empoisonné de certains politiciens grecs"

- Le porte-parole de l'AK Parti, Omer Celik, a condamné les insultes visant le président turc en une d'un journal grec.

Aybüke İnal,Tuncay Çakmak   | 19.09.2020
Celik: "Derrière les injures à Erdogan se cachent le langage empoisonné de certains politiciens grecs"

Ankara

AA / Ankara

Le porte-parole du parti de la Justice et du Développement (AK Parti), Omer Celik, a fermement condamné les insultes proférées par un journal grec à l’encontre du Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan.

Celik a réagi, samedi sur Twitter, aux injures publiées en première page d’un quotidien grec.

"Nous condamnons avec la plus grande fermeté les expressions laides et méprisables envers notre président par un journal en Grèce. Derrière ces publications méprisables se cachent le langage empoisonné sur la Turquie de certains politiciens grecs", a-t-il avancé.

Avant de poursuivre : "Ceux qui, en Grèce, utilisent ce type de langage contre la Turquie ne font que recevoir en contrepartie le comportement réservé à un marché colonial dans le seul but d’y vendre des armes. Face aux approches de bon-voisinage de la Turquie, ils répondent par l’hostilité. Ils croient que ceux qui les traitent comme leurs anciennes colonies en Afrique sont leurs amis."

Pour conclure, le porte-parole de l’AK Parti renvoie, aux politiciens grecs qui entretiennent la haine de la Turquie, les injures proférées contre le président Erdogan.


Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.