Turquie

Cavusoglu rappelle l'attachement de la Turquie à l'intégrité territoriale de la Bosnie-Herzégovine

- "Les débats qui remettent en cause l'intégrité territoriale de la Bosnie-Herzégovine ne sont pas seulement dangereux pour la région mais pour l'Europe toute entière"

Şerife Çetin,Behlül Çetinkaya   | 05.05.2021
Cavusoglu rappelle l'attachement de la Turquie à l'intégrité territoriale de la Bosnie-Herzégovine

Ankara

AA / Sarajevo

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, s'est inquiété de l'existence de documents qui remettent en cause l'intégrité territoriale de la Bosnie-Herzégovine, estimant que ceci est très dangereux pour les Balkans et l'Europe en général.

Le Chef de la diplomatie turque s'est exprimé, mercredi, lors d'une conférence de presse conjointe avec son homologue bosniaque, Bisera Turkovic, à Sarajevo, la capitale de la Bosnie-Herzégovine.

Les deux ministres se sont d'abord félicités des bonnes relations entre les deux pays et des visites mutuelles malgré la pandémie de coronavirus.

"Nous avons eu des échanges très constructifs, a déclaré Cavusoglu. Nous avons discuté des moyens de renforcer et développer nos relations, qui sont excellentes au niveau politique, dans les autres domaines."

Le ministre turc a notamment fait remarquer que les échanges commerciaux entre la Turquie et la Bosnie-Herzégovine n'ont pas reculé malgré les effets néfastes de la pandémie sur le commerce mondial.

"La Turquie sera toujours aux côtés du peuple bosniaque, sans faire de distinctions. Nous travaillons pour favoriser l'approvisionnement de vaccins. Bientôt, nos vaccins turcs seront disponibles", a-t-il assuré.

Cavusoglu s'est par ailleurs félicité du fait que le Conseil des ministres bosniaque devrait adopter, ce mercredi, les accords conclus entre les deux pays en matière de communication et d'infrastructures, comme la construction de l'autoroute Sarajevo-Belgrade.

Le Chef de la diplomatie turque a ensuite réagi aux polémiques autour de "documents" qui remettent en cause l'intégrité territoriale de la Bosnie-Herzégovine.

Rappelant l'attachement sans faille d'Ankara à l'intégrité politique et territoriale de la Bosnie-Herzégovine, le ministre turc a déclaré: "Je tiens à insister une nouvelle fois que ce genre de débats ne sont pas seulement dangereux pour la région mais pour l'Europe toute entière".

Cavusoglu a expliqué avoir discuté de ce sujet, mardi, avec les responsables slovènes lors de sa visite dans le ce pays de la région, assurant que ces derniers partagent également les mêmes inquiétudes et rejettent "ces documents mis sur le marché".

De son côté, la ministre bosniaque a relevé le rôle constructif et positif de la Turquie en faveur de la stabilité dans les Balkans.

Elle a également remercié la Turquie pour son soutien à l'adhésion de la Bosnie-Herzégovine à l'Union Européenne (UE).

* Traduit du turc par Tuncay Çakmak

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.