Turquie

Cavusoglu : "La Russie et les États-Unis ont une responsabilité dans les attaques du YPG/PKK en Syrie"

- Le MAE turc a assuré que "la Turquie fera tout ce qui est nécessaire pour nettoyer ces régions"

Behlül Çetinkaya   | 13.10.2021
Cavusoglu : "La Russie et les États-Unis ont une responsabilité dans les attaques du YPG/PKK en Syrie"

Ankara

AA / Ankara

"La Russie et les États-Unis ont une responsabilité dans les attaques du YPG/PKK en Syrie", a déclaré le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu.

Le Chef de la Diplomatie turque a accueilli son homologue nicaraguayen, Denis Moncada Colindres, mercredi à Ankara.

Au terme de leur entretien, les deux ministres ont animé un point de presse conjoint.

Le ministre Cavusoglu a abordé la situation en Syrie et les attaques perpétrées par l'organisation terroriste YPG/PKK contre les forces turques et le territoire turc.

Il a rappelé que les États-Unis et la Russie n'ont pas tenu leurs promesses de faire retirer les éléments terroristes à 30 kilomètres vers le sud.

"Puisque la Russie et les États-Unis ne tiennent pas leurs promesses, ce que nous devons faire, c'est de résoudre la question avec nos propres moyens, a affirmé Cavusoglu. Nous ferons tout ce qui est nécessaire pour nettoyer ces régions."

Le ministre a souligné que la Russie devait écarter les terroristes de Tall Rifat et de Manbij.

"Ces promesses n'ont pas été tenues, donc la Russie et les États-Unis ont une responsabilité dans les attaques du YPG/PKK qui visent les civils syriens et les unités turques."

Cavusoglu a aussi critiqué les États-Unis qui ont condamné les récents attentats perpétrés contre les forces turques, tuant deux policiers.

"Mais qui fournissent ces armes aux terroristes, qui est-ce qui les entraînent? Ce sont les États-Unis. Ensuite, ils condamnent les attaques. C'est un comportement malhonnête", a-t-il conclu.

L’organisation terroriste PKK, qui mène une campagne terroriste depuis plus de trente ans contre la Turquie, est responsable de la mort d’environ 40 mille personnes, dont un grand nombre de femmes, d'enfants et de nourrissons. Le PKK est classé comme organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l’Union européenne. Le YPG en est la branche syrienne.

*Traduit du turc par Nur Asena Ertürk

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın