Sante

Espagne: limitation de l’utilisation du vaccin AstraZeneca aux personnes de plus de 60 ans

- A la suite de l'annonce faite par l'Agence européenne des médicaments de l’existence d'un lien possible entre le vaccin et l’effet secondaire "extrêmement rare" de développement de thromboses.

Raşa Evrensel   | 08.04.2021
Espagne: limitation de l’utilisation du vaccin AstraZeneca aux personnes de plus de 60 ans

Istanbul

AA / Istanbul

Les autorités espagnoles ont annoncé qu'elles limiteraient l'utilisation du vaccin anti-COVID-19 «AstraZeneca» pour les personnes de plus de 60 ans.

Cette décision a été prise à la suite de l’annonce faite par l’Agence européenne des médicaments dans la journée du mercredi, de l’existence d’un lien possible entre le vaccin «AstraZeneca» et l’effet secondaire «extrêmement rare» de développement de thromboses.

« Nous continuerons d'administrer le vaccin AstraZeneca, mais aux personnes de plus de soixante ans, rejoignant ainsi un certain nombre de pays qui ont pris des mesures similaires", a déclaré mercredi la ministre espagnole de la Santé Carolina Darias, lors d'une conférence de presse, rapportée par l'agence américaine «Associated Press».

«La décision a été prise à la suite des conclusions de l'Agence européenne des médicaments», a expliqué Darias.

Quelques heures avant la communication de la décision espagnole, le Comité mixte sur la vaccination et l'immunisation au Royaume-Uni a conseillé aux établissements de santé de vacciner les adultes de moins de 30 ans avec un vaccin anti-COVID-19 autre que l’«AstraZeneca-Oxford».

La directrice de l'Agence de régulation des médicaments, June Raine, a indiqué lors d'une conférence de presse qu'il existe une "forte possibilité" d’un lien entre le vaccin et le développement de thromboses.

Raine a ajouté qu' «il n'y a pas de vaccin efficace sans effets secondaires», soulignant que les avantages du vaccin, jusqu'à présent, l'emportent toujours sur ses risques «pour la grande majorité des personnes».

En mars dernier, des rapports de la formation de thromboses anormales (en particulier dans la tête) à la suite de l’administration du vaccin, ont incité certains pays européens à suspendre l'utilisation du vaccin AstraZeneca pendant un certain temps pour toutes les tranches d'âge.

Cependant, un rapport de l'Agence européenne des médicaments, publié à la suite d’une évaluation, a révélé que l'efficacité du vaccin l’emportait sur ses inconvénients, et a recommandé sa réutilisation.


* Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.