Politique

Trump : La "bataille" entre Riyad et Moscou et les "fausses nouvelles" sont à l’origine de la chute des actions

Des prémisses d’une guerre des prix de pétrole entre l'Arabie saoudite et la Russie sont apparues.

Mona Saanouni   | 09.03.2020
Trump : La "bataille" entre Riyad et Moscou et les "fausses nouvelles" sont à l’origine de la chute des actions

Istanbul

AA / Washington

Le président américain, Donald Trump, a accusé la « bataille » entre l'Arabie Saoudite et la Russie, au sujet des quotas de réduction de la production de pétrole, ainsi que les « fausses nouvelles », d'avoir provoqué la chute des marchés américain et mondial.

C’est ce qui ressort d’un tweet de Trump dans lequel il a écrit que la chute des cours du pétrole « serait dans l'intérêt du consommateur américain ... les prix de l'essence vont baisser maintenant ».

Il a ajouté: « L'Arabie Saoudite et la Russie se disputent au sujet des prix et de l’acheminement du pétrole, en plus de fausses nouvelles (qu’il n'a pas précisé), ce qui est la cause de la baisse des actions ».

La Bourse américaine a suspendu ses échanges au début de la séance, lundi, sur fond de la forte baisse des cours du brut à l’échelle mondiale, dans ce qui constitue le deuxième effondrement historique du prix du baril du Brent.

Cela intervient au moment où les cours de pétrole ont perdu 25% de leur valeur, lundi, avec moyenne de 36 dollars pour le baril de Brent, contre 32 dollars au début des échanges, et 45,5 dollars pour le baril à la fin de la session du vendredi.

L'indice « Standard and Poor's 500 » a baissé de 7%, ce qui a généré une suspension immédiate des échanges en bourse pendant 15 minutes ; la lecture de l'indice après la reprise des échanges atteignant les 2794,2 points, soit le plus bas niveau depuis le mois de juin 2019.

Par ailleurs, l'indice du « Dow Jones » a perdu, à l’ouverture, 2000 points, par rapport à la clôture de la séance du vendredi où il oscillait à 23,897 points, soit une baisse de plus de 7,8%.

Les prémisses d’une guerre de prix entre l'Arabie Saoudite et la Russie sont apparues, après que Moscou ait annoncé, vendredi, son refus de prolonger et d'approfondir l'accord de réduction de la production de pétrole jusqu'à la fin de 2020, ce qui a incité Riyad, le lendemain, à réduire les cours de pétrole et à accroître la production à partir du mois prochain.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın