Politique

Syrie: 300 camions américains acheminés vers les zones occupées par le YPG/PKK

- Les États-Unis continuent de soutenir l'organisation terroriste YPG/PKK sous-prétexte de "lutter contre l'organisation terroriste Daech" en Syrie

Mohamad Misto,Levent Tok,Adham Kako,Ayşe Betül Gedikoğlu   | 04.10.2019
Syrie: 300 camions américains acheminés vers les zones occupées par le YPG/PKK

Ankara

AA - Ankara

Au cours de la semaine dernière, les États-Unis ont acheminé 300 camions vers les zones occupées par l'organisation terroriste YPG/PKK en Syrie, pour leur fournir un soutien militaire et logistique.

Les États-Unis continuent de soutenir le YPG/PKK sous-prétexte de "lutter contre l'organisation terroriste Daech" en Syrie.

Ainsi, les forces américaines ont délivré, la semaine dernière, 300 camions destinés au YPG/PKK à partir de la frontière irako-syrienne.

Des blocs de béton de type T-Wall utilisés pour la construction de base, des véhicules militaires tout-terrain, des générateurs, des caisses fermées et un nombre important de citernes de carburants ont été fournis.

Selon des sources locales, les caisses fermées contiennent des armes légères et lourdes, des munitions et des équipements de signalisation de radar.

Les convois qui sont entrés dans la région au cours de la semaine dernière se sont dirigés vers les différentes bases américaines implantées dans la région.

Le 21 septembre dernier, les États-Unis avaient envoyé un convoi de 200 camions composés de matériaux de construction, de caisses fermées, de maisons préfabriquées et de citernes de carburants vers les zones contrôlées par le YPG/PKK.

Le 9 septembre, les États-Unis avaient acheminé des caisses fermées, des véhicules 4x4 et des engins de chantier à l'aide de 55 camions vers Aïn Issa et Cheddadi.

Par ailleurs, le 4 septembre, un autre convoi américain de 60 camions, composé de longs véhicules, d'engins de chantier, de tankers à carburant et de générateurs, avait également été acheminé vers les zones syriennes occupées par le YPG/PKK.

Depuis 2015, les États-Unis apportent un soutien militaire à l'organisation terroriste YPG/PKK, sous prétexte de lutte contre Daech. Washington dispose encore en Syrie de 18 bases militaires et de près de 2 mille hommes.

Le Président américain, Donald Trump avait annoncé, l'année dernière, le retrait des soldats américains de Syrie. Malgré cela, Washington continue d'exercer sa présence militaire dans le pays.

Le Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan avait riposté, lors d'une déclaration, le 26 juillet: "des dizaines de milliers de camions d'armes, de munitions sont envoyés gratuitement au (YPG) PYD. À qui? À l'organisation terroriste PKK et ses sympathisants. Qui est-ce qui les donne? Les personnes qui semblent être nos alliés stratégiques."

Malgré les efforts des États-Unis de dissocier le YPG et le PKK, Erdogan avait réitéré qu'il s'agit d'une même organisation.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın