Politique

Ottawa exhorte Addis-Abeba à faciliter « l’accès immédiat de l’aide humanitaire »

- Le MAE canadien a fait part, au cours d’un entretien avec son homologue éthiopien, d'une « profonde préoccupation » face à la crise qui secoue la région du Tigré

Ekip   | 30.07.2021
Ottawa exhorte Addis-Abeba à faciliter « l’accès immédiat de l’aide humanitaire »

Canada

AA / Montréal / Hatem Kattou

Le Canada a souligné, jeudi, sa "profonde préoccupation" concernant la crise qui secoue la région éthiopienne du Tigré.

C’est ce qui ressort d’un communiqué mis en ligne par le ministère canadien des Affaires étrangères sur son site électronique.

Cette position a été exprimée au cours d’un entretien téléphonique effectué par le chef de la diplomatie canadienne, Marc Garneau, avec son homologue éthiopien, Demeke Mekonnen, qui occupe également le poste de vice-Premier ministre de son pays.

« Le ministre Garneau a fait part des préoccupations profondes du Canada face à la crise humanitaire alarmante dans le Tigré », lit-on dans le communiqué.

Le ministre canadien a exhorté Addis-Abeba à « faciliter l’accès immédiat et sans entrave de toute l’aide humanitaire, des travailleurs, du matériel, du carburant et de l’argent liquide avant que la situation humanitaire ne s’aggrave » davantage, poursuit le texte.

Jeudi dernier, l’Ethiopie avait réitéré ses conditions pour acheminer l’aide humanitaire aux habitants de la région du Tigré par un passage obligatoire par la capitale Addis-Abeba.

Ottawa a demandé, par ailleurs, aux unités du « Front populaire de Libération du Tigré » ainsi qu’aux forces gouvernementales de « cesser toute action militaire dans le Tigré et ses environs ».

« Il est absolument essentiel de mettre fin immédiatement aux attaques ciblées contre les civils et les infrastructures civiles, de protéger les plus vulnérables et de veiller au respect des droits de la personne », insiste le communiqué.

Le ministre canadien a réitéré, selon la même source, l’appel de son pays, au « retrait immédiat des forces érythréennes »

Soulignant l’importance que revêt le « dialogue politique inclusif, la seule voie vers une paix et une prospérité durables », le Canada a exhorté le gouvernement éthiopien à « entamer un dialogue avec tous les partis nationaux et les partenaires régionaux afin de trouver une solution politique à la crise ».

Le 4 novembre dernier, des affrontements ont éclaté dans la région entre l'armée fédérale et le Front de libération du peuple du Tigré (TPLF), avant qu'Addis-Abeba n'annonce le 28 du même mois que l’opération de « maintien de l'ordre » a pris fin par le contrôle de toute la région.

Ces affrontements ont été émaillés par des exactions et des violations des droits de l’Homme, en particulier, contre les populations civiles dans la région, dont certaines sont parvenues à fuir les zones de combats et à se réfugier au Soudan.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın