Politique

ONU: Il reste du travail à faire avant de déployer une équipe pour soutenir le cessez-le-feu en Libye

- Lors d'une conférence de presse tenue par le Secrétaire général adjoint de l'Organisation des Nations Unies pour les opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix.

Wejden Jlassi   | 23.02.2021
ONU: Il reste du travail à faire avant de déployer une équipe pour soutenir le cessez-le-feu en Libye

Istanbul

AA/New York

Les Nations Unies ont annoncé, lundi, qu' "il reste encore beaucoup de travail à faire avant le déploiement d'une équipe internationale pour soutenir l'accord de cessez-le-feu en Libye".

C'est ce qui ressort d'une conférence de presse tenue par le Secrétaire général adjoint des Nations Unies pour les opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix, au siège de l'organisation internationale à New York.

Le 23 octobre, les Nations Unies ont annoncé que les protagonistes du conflit en Libye, ont conclu un accord de cessez-le-feu permanent avec effet immédiat, dans le cadre des discussions du Comité militaire mixte libyen (5 + 5), sous la médiation de l'ONU à Genève en Suisse.

Le Comité comprend 5 membres du gouvernement libyen internationalement reconnu et 5 membres de la milice du général putschiste, Khalifa Haftar.

L'accord dudit Comité militaire stipule l'expulsion de tous les mercenaires de la Libye au cours des trois mois suivant cette date. Chose qui n'a pas été faite jusqu'à présent.

"Nous étudions actuellement la possibilité de contrôler cet accord et quel rôle les Nations Unies joueront dans sa mise en œuvre. Je pense, pour autant que je sache, qu'il y a encore beaucoup de travail à clarifier pour répondre à toutes ces questions.", a déclaré Lacroix à la presse.

Et d'ajouter, "il est certain que les Nations Unies seront prêtes à fournir une assistance dans la mise en œuvre de l'accord de cessez-le-feu, si on lui demande de réaliser cette mission."

À la fin de décembre dernier, le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres, a proposé au Conseil de sécurité de créer un mécanisme de surveillance du cessez-le-feu en Libye.

La Libye, pays riche en pétrole, est en proie à un conflit armé dans lequel les milices du général putschiste, Khalifa Haftar, appuyées par nombre de pays arabes et occidentaux, disputent pouvoir et légitimité au gouvernement libyen, internationalement reconnu, causant des pertes parmi les civils ainsi que d’importants dégâts matériels.

*Traduit de l'arabe par Wejden Jlassi

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın