Politique

Nouvelles sanctions américaines contre l'Iran

- Contre le secteur de la construction et le commerce de certains matériaux importants utilisés dans les domaines militaires.

Mourad Belhaj   | 01.11.2019
Nouvelles sanctions américaines contre l'Iran

Washington DC

AA / Washington

Le gouvernement américain a annoncé, jeudi, de nouvelles sanctions contre les secteurs de la construction et du commerce de l'Iran, ainsi que le commerce de certains matériaux importants utilisés dans le domaine militaire.

Le secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo, a déclaré dans un communiqué, que son pays continuera à renforcer les sanctions imposées à Téhéran.

Le ministre a déclaré que le secteur de la construction iranien est sous le contrôle direct ou indirect des Gardiens de la Révolution iraniens, que les Etats-Unis ont qualifiés "d’organisation terroriste étrangère".

Pompeo a précisé que quatre "éléments stratégiques" étaient utilisés dans les programmes nucléaires, militaires ou balistiques, exposant leur commerce à des sanctions.

"Grâce à ces décisions, les Etats-Unis disposeront de pouvoirs supplémentaires pour empêcher l'Iran d'acquérir des matériaux stratégiques pour le CGRI, son secteur de la construction et ses programmes de prolifération nucléaire", a déclaré la porte-parole du département d'Etat, Morgan Ortagos, dans un communiqué.

Mercredi, le Département du Trésor américain a annoncé que Washington et les États du Golfe avaient inscrit 22 entités et six personnes sur la liste du terrorisme, accusées de soutien aux "Gardiens de la révolution" iraniens et au "Hezbollah" libanais.

En juillet, les États-Unis et plus de 30 autres membres du Groupe international d'action financière ont convenu de renforcer les contrôles sur les institutions financières iraniennes en raison du "financement continu du terrorisme par Téhéran".

Le Groupe d'action financière (GAFI), une organisation intergouvernementale basée à Paris, a pour objectif de lutter contre le financement de la contrefaçon et du terrorisme.

Les États-Unis et les États du Golfe, notamment l'Arabie saoudite, accusent l'Iran de saper la stabilité régionale en s'ingérant dans les affaires intérieures des États arabes. Téhéran nie cette accusation et affirme son attachement à des relations de bon voisinage.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın