Politique

Les diplomates français appellent à la grève pour la deuxième fois dans l'histoire de la république

- Un fait rare dans l'histoire française alors que les syndicats et diplomates expriment leur mécontentement face aux réformes lancées par le président Emmanuel Macron.

Issa Aliou   | 19.05.2022
Les diplomates français appellent à la grève pour la deuxième fois dans l'histoire de la république

Ankara

AA / Paris / Ümit Dönmez

Fait rarissime dans l'histoire française : plusieurs syndicats du ministère français des Affaires étrangères ont émis, jeudi, un appel à la grève pour le 2 juin prochain.

Six syndicats ainsi que 400 jeunes diplomates expriment ainsi leur mécontentement et leur "malaise" face à une "avalanche de réformes" voulues par le président Emmanuel Macron, notamment celles prévoyant la fin des diplomates de carrière, la réduction des activités consulaires ainsi que des suppressions de postes.

Par le biais d'un communiqué commun, les syndicats s'inquiètent des "mesures démantelant notre outil diplomatique" ainsi que "la mise en extinction" progressive, d'ici à 2023, du métier de diplomate en France.

Ils dénoncent la disparition des métiers de ministres plénipotentiaires et de conseillers des affaires étrangères, soit deux corps historiques du Quai d'Orsay qui devront rejoindre le futur corps des "administrateurs de l'État". 700 personnes sont concernées par cette évolution jugée "inquiétante".

"C'est la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Il y a une inquiétude magistrale sur la suite des carrières, des interrogations sur le sens de notre mission et les rapports avec le pouvoir", indique Olivier da Silva, responsable du syndicat des cadres CFTC, interrogé par la presse française.

Il s'agit du deuxième mouvement de grève dans l'histoire au sein de la Diplomatie française, le premier ayant eu lieu en 2003. La raison alors invoquée était celle des indemnités.

"Le quai d'Orsay disparaît petit à petit", ainsi que "l'outil diplomatique", lit-on dans le communiqué des syndicats qui font état d'un "non-sens au moment où la guerre vient de faire son retour en Europe".

Au mois d'avril, entre les deux tours de l'élection présidentielle, le président Emmanuel Macron avait signé un décret actant la réforme du corps des diplomates.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın