Politique

Le président de la RTCN remercie Erdogan pour son soutien aux revendications légitimes de Lefkosa

- Ersin Tatar a remercié le président turc d'avoir réaffirmé le soutien d'Ankara à la République turque de Chypre du Nord, lors de son discours au sommet de l'Organisation de coopération économique

Zahir Sofuoğlu   | 29.11.2021
Le président de la RTCN remercie Erdogan pour son soutien aux revendications légitimes de Lefkosa

Ankara

AA / Ankara

Le président de la République turque de Chypre du Nord, Ersin Tatar, a remercié son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan, pour avoir réaffirmé le soutien d'Ankara à Lefkosa, lors de son discours au sommet de l'Organisation de coopération économique qui s'est tenu, dimanche, dans la capitale du Turkménistan, Achgabat.

Tatar a déclaré qu'Erdogan a renouvelé son soutien à l'initiative de la République turque de Chypre du Nord, qui appelle à la création de deux États indépendants sur l'île.

Il a ajouté que l'invitation d'Erdogan à tous les pays amis et frères à évaluer objectivement la conception de la République turque de Chypre du Nord sur le règlement des différends existants sur l'île, renforce la position de Lefkosha.

Le président de la République turque de Chypre du Nord a également souligné que le président Erdogan a fait valoir les revendications légitimes de la république turque de Chypre du Nord dans tous les forums internationaux.

Plus tôt dans la journée, Erdogan a appelé les pays amis et frères à évaluer objectivement la conception de la République turque de Chypre du Nord pour régler la crise de l'île.

"La clé de la solution de la question chypriote est la reconnaissance de l'égalité souveraine et du statut international des chypriotes turcs", a déclaré le président Erdogan.

Et d'ajouter : "Je demande à tous les pays amis et frères d'évaluer, sans parti pris, la vision de la République turque de Chypre du Nord pour résoudre la crise que connaît l'île."

Chypre pâtit depuis 1974, de sa division entre deux parties : les turcs au nord et les grecs au sud. En 2004, les chypriotes grecs ont rejeté un plan présenté par les Nations unies pour unifier les deux parties de l'île.

Ankara et les chypriotes turcs soulignent la nécessité de négocier dorénavant sur la base de la solution à deux États, après l'échec des négociations visant à l'adoption d'une solution fédérale fondée sur l'égalité, en raison de l'intransigeance de la partie chypriote grecque.


*Traduit de l’Arabe par Mourad Belhaj

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.