Politique

Le département d'Etat américain prévoit une rencontre entre Blinken et son homologue français, ce jeudi

- En marge de l'Assemblée générale des Nations Unies

Raşa Evrensel   | 23.09.2021
Le département d'Etat américain prévoit une rencontre entre Blinken et son homologue français, ce jeudi

Istanbul

AA / Istanbul

Le département d'Etat américain a révélé que "le secrétaire Antony Blinken pourrait rencontrer son homologue français, Jean-Yves Le Drian, ce jeudi, en marge de l'Assemblée générale des Nations Unies".

C'est ce qu'a déclaré un haut responsable du ministère, dont l’identité n’a pas été révélée, lors d’une réunion préparatoire accordée aux journalistes, dont le texte a été publié sur le site officiel du département d’Etat, ce jeudi matin.

"Nous prévoyons que les deux ministres aient un peu de temps pour une rencontre bilatérale aujourd'hui, jeudi", a ajouté le responsable, sans donner de plus amples détails.

Et de noter que Washington "se réjouit vivement du profond engagement de la France et de l'Union européenne dans la région indo-pacifique".

Il est prévu que les ministres des Affaires étrangères américain et français discutent, lors de la réunion attendue, de la crise des sous-marins qui a éclaté récemment entre Washington et Paris.

Le président américain Joe Biden et son homologue français, Emmanuel Macron, ont convenu, dans la journée du mercredi, d'entamer des consultations approfondies visant à créer les conditions de confiance et à proposer des mesures concrètes pour atteindre des objectifs communs.

C’est ce qui ressort de leur première conversation téléphonique, depuis que la crise des sous-marins, qui a éclaté entre les deux pays, selon un communiqué conjoint entre la Maison Blanche et l'Elysée.

Les deux dirigeants devraient se rencontrer en Europe, à la fin du mois d’octobre.

La France a rappelé ses ambassadeurs en Australie et aux Etats-Unis, dans la journée du vendredi, sur fond de la crise des sous-marins, selon les instructions du président de la République française, Emmanuel Macron.

Les relations entre la France d'un côté, et les États-Unis et l'Australie de l'autre, sont en crise, depuis jeudi dernier, après l’annulation d’un accord pour acheter des sous-marins français par l'Australie, et les remplacer par des sous-marins américains à propulsion nucléaire.

L'annulation de l'accord a incité Paris à qualifier l'affaire de "trahison et de coup de poignard dans le dos".

Les réunions annuelles de haut niveau de la 76e session de l’Assemblée générale ont débuté au siège des Nations unies à New York, dans la journée du mardi, avec la participation de plus de 110 chefs d'États et de gouvernements des pays membres (193 pays). Les sujets portant sur le changement climatique, le coronavirus et l'Afghanistan ont eu la part du lion dans le programme de l’Assemblée.

* Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.