Politique

Le Canada prolonge la mission de ses forces armées en Ukraine

- L’Opération canadienne en Ukraine, UNIFIER, qui devait prendre fin en mars prochain, se poursuivra pendant trois ans, et aura un coût de 340 millions de dollars

Fatma Bendhaou   | 27.01.2022
Le Canada prolonge la mission de ses forces armées en Ukraine

Canada

AA / Montréal / Hatem Kattou

Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, a annoncé, mercredi, à Ottawa, la prolongation de la mission de l’Opération des Forces armées canadiennes UNIFIER en Ukraine.

Trudeau, qui était accompagné de plusieurs de ses ministres dont la vice-Première ministre, Chrystia Freeland, la ministre de la Défense, Anita Anand, et la détentrice du portefeuille des Affaires étrangères, Mélanie Joly, a fait cette déclaration au terme d’une retraite virtuelle de trois jours de son gouvernement.

« Aujourd’hui, j’ai autorisé la prolongation de l’opération Unifier pour trois ans et l’élargissement de cette mission de formation, ainsi qu’un soutien immédiat. Il s’agit d’un engagement de 340 millions de dollars », a-t-il dit au début de son intervention.

« Dans ce cadre, j’ai autorisé les Forces armées canadiennes à déployer 60 personnes en quelques jours pour rejoindre les quelque 200 femmes et hommes déjà sur le terrain, avec une capacité supplémentaire d’augmenter le nombre de personnes sur le terrain jusqu’à 400 », a-t-il poursuivi.

« Notre engagement continu envers l'opération UNIFIER garantit le soutien continu des Forces armées canadiennes aux Forces de sécurité de l'Ukraine afin que l'Ukraine puisse défendre sa souveraineté, sa sécurité et son intégrité territoriale », a souligné Trudeau.
La mission de l’Opération UNIFIER qui devait prendre fin au mois de mars prochain, se poursuivra trois ans de plus, pour soutenir l’Ukraine, et aura un coût de 340 millions de dollars.

L'Opération "UNIFIER" est la contribution du Canada à l'appui apporté aux Forces armées de l’Ukraine pour développer leurs capacités depuis 2015.
Les efforts des Forces armées canadiennes (FAC) en Ukraine s'inscrit dans le cadre d’une collaboration avec les Etats-Unis et d'autres pays qui offrent un appui similaire à Kiev.

Il convient de noter que Justin Trudeau a eu une discussion aussi, mercredi, au sujet de l’Ukraine avec la présidente de l'Union européenne, Ursula von der Leyen.
Trudeau a déclaré à ce propos que « le Canada, avec ses alliés démocratiques, est solidaire de l'Ukraine. Toutes nos actions ont pour but de diminuer la tension et de trouver une solution diplomatique ».

Rappelons que la ministre canadienne des Affaires étrangères, Mélanie Joly, avait effectué au début de la semaine passée, une visite de deux jours à Kiev où elle a réaffirmé aux responsables ukrainiens le soutien « indéfectible à la souveraineté et à l’intégrité territoriale » de ce pays frontalier de la Russie.

Le Canada avait, également, annoncé, vendredi, l’octroi d’un prêt de 120 millions de dollars à l’Ukraine pour soutenir sa « résilience économique et ses réformes de gouvernance ».

Cet intérêt particulier accordé à l’Ukraine intervient sur fond du stationnement par la Russie, depuis plusieurs semaines, de quelque cent mille soldats au long de ses frontières avec l’Ukraine, avec une recrudescence des tensions entre Moscou et Kiev.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın