Politique

La Coalition arabe dément avoir ciblé un centre de détention dans le nord du Yémen

1 23   | 22.01.2022
La Coalition arabe dément avoir ciblé un centre de détention dans le nord du Yémen

Suudi Arabistan

AA / Riyad

La Coalition arabe au Yémen a démenti, ce samedi, avoir ciblé un centre de détention dans le gouvernorat de Saada (nord), qualifiant la nouvelle d’"approche trompeuse".

C’est ce qui ressort d’un communiqué de la Coalition, rapporté par l'agence de presse saoudienne, un jour après la parution de rapports locaux et médicaux faisant état d’une attaque contre un centre de détention à Saada (bastion des Houthis) qui fait plusieurs morts et blessés.

"Les forces conjointes de la Coalition ont suivi ce qui a été rapporté par les médias après l’annonce, vendredi, de la milice terroriste Houthi, soutenue par l'Iran, du ciblage d'un centre de détention à Saada, prétendant qu'il y avait des victimes parmi les détenus", indique le communiqué.

Et d’expliquer que "ces allégations faites par la milice Houthi sont incorrectes (...) et reflètent leur approche trompeuse habituelle".

Le communiqué de la Coalition a ajouté que "la cible présumée (le centre de détention) ne figurait pas sur les listes de cibles à ne pas frapper, selon le mécanisme approuvé avec le Bureau de la coordination des affaires humanitaires au Yémen, et cela n'a pas été signalé par le Comité international de la Croix Rouge".

La même source a fait savoir que cet objectif "ne répond pas aux critères énoncés dans les dispositions du droit international humanitaire et ses règles coutumières relatives aux centres de détention, selon la troisième Convention de Genève sur les prisonniers de guerre".

Le Comité international de la Croix-Rouge a indiqué, dans la journée du vendredi, dans un communiqué, qu'une attaque contre un centre de détention à Saada avait fait plus de 100 morts et blessés parmi les détenus.

Pour sa part, Mohammed Abdul-Salam, porte-parole du groupe Houthi, a accusé, dans un tweet, l'aviation de la Coalition d’avoir "ciblé la prison de réserve de Saada".

Le ministère houthi de la Santé a également déclaré, dans un communiqué, que "les victimes de l'agression contre la prison étaient au nombre de 77 morts et 223 blessés", alors que l’organisation Médecins sans frontières a déclaré dans un communiqué que "le bilan de victimes a atteint les 70 morts et 138 blessés".

Récemment, la Coalition arabe a intensifié ses frappes aériennes contre des positions contrôlées par les Houthis dans plusieurs gouvernorats yéménites, dont Sanaa.

Les Houthis tirent régulièrement des missiles balistiques et des drones chargés d’explosifs contre l'Arabie saoudite et des régions yéménites. De son côté, la Coalition arabe multiplie les déclarations où elle affirme avoir contrecarré ces attaques, et ce, malgré les appels arabes et internationaux à un cessez-le-feu.

Le Yémen est le théâtre d’une guerre depuis près de 7 ans entre les forces pro-gouvernementales soutenues par une alliance militaire arabe dirigée par l'Arabie saoudite voisine, et les Houthis soutenus par l'Iran, qui contrôlent plusieurs gouvernorats, dont la capitale, Sanaa, depuis septembre 2014.

* Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.