Politique

La Chine impose des sanctions contre Nancy Pelosi à la suite de sa visite à Taïwan

- Le ministère chinois des AE estime que la visite de Pelosi est une ingérence dans les affaires intérieures de la Chine, une violation de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de la Chine

Mahmut Nabi   | 05.08.2022
La Chine impose des sanctions contre Nancy Pelosi à la suite de sa visite à Taïwan

Beijing

AA / Pékin

La Chine a annoncé ce vendredi l’imposition de sanctions contre la présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, Nancy Pelosi, à la suite de sa visite à Taïwan.

Dans un communiqué, le ministère chinois des Affaires étrangères a déclaré que Pelosi avait insisté pour se rendre à Taïwan, malgré les inquiétudes et le refus de Pékin.

Le ministère a ajouté que la visite de Pelosi est une ingérence dans les affaires intérieures de la Chine, une violation de la souveraineté et de l'intégrité territoriale de la Chine et du principe d' "une seule Chine", ainsi qu'une atteinte à la paix et à la stabilité dans le détroit de Taïwan.

Les Affaires étrangères ont fait savoir que la Chine avait décidé d'imposer des sanctions contre Nancy Pelosi et contre tous les membres de sa famille, en vertu du droit international, en réponse au "comportement provocateur de Pelosi, aux intentions malveillantes".

Le communiqué du ministère des Affaires étrangères n'a pas fourni de plus amples détails sur la nature des sanctions.

Nancy Pelosi s'est rendue à Taïwan dans le cadre d'une tournée asiatique, qui a débuté dans la journée du lundi, et qui prévoyait des escales à Singapour, en Malaisie, en Corée du Sud et au Japon.

*Traduit de l’arabe par Mounir Bennour

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.