Politique, Archive, Afrique

L’aide de l’Union Européenne à Madagascar n’est toujours pas un fait accompli

« Il est trop tôt pour le dire, je vais faire une proposition, mais, c’est aux pays membres de décider de l’augmentation de l’aide de l’UE au profit de Madagascar», a déclaré le commissaire européen.

13.06.2014
L’aide de l’Union Européenne à Madagascar n’est toujours pas un fait accompli

AA/ Anatananarivo/ Alain Ilionaina

Le Commissaire européen chargé du développement Andris Piebalgs s’est montré satisfait des avancées politiques enregistrées à Mdagascar, sans toutefois promettre clairement un versement immédiat ou une augmentation par l’Union européenne (UE) de l’aide réservée au pays.

Tenant une conférence de presse vendredi matin à Antananarivo, à l’issue d’une visite de trois jours à Madagascar, il a déclaré en réponse à une question à propos de la reprise ou à l'accroîssement de l'aide européenne: « Il est trop tôt pour le dire. Je vais faire une proposition. C’est aux pays membres de décider de l’augmentation de l’aide de l’UE au profit de Madagascar».

 Andris Piebalgs a effectué cette visite « pour confirmer la reprise complète de la coopération de l’UE avec le pays au développement et lancer les discussions concernant la programmation des fonds européens pour la période 2014-2020 », note d'autre part un communiqué de presse de l’UE.

La même Institution continentale réserve à Madagascar une aide annuelle de 455 millions d’euros (616 millions USD), dans le cadre du 11e Fonds européen pour le développement  (FED). Une partie de ce montant, soit 97 millions 131,3 millions USD, devra financer « des mesures post-électorales pour appuyer la reconstruction des institutions de l’Etat et renfoncer les capacités de l’administration » selon le même communiqué.

L’UE exige par ailleurs la garantie de certaines conditions, dont la stabilité politique et la restauration des institutions de l’Etat entre autres, ainsi que la préparation d’un programme indicatif national (PIN) pour le 11e FED, avant de débloquer cette aide d’ici octobre prochain, ou l'augmenter, selon M.Pielbags.

Sur un autre plan, le Commissaire européen s’est montré un peu réservé par rapport au chiffre annoncé par le Premier malgache ministre Roger Kol, s’agissant du taux de croissance économique à atteindre à Madagascar avant la fin de l’année en cours (7%).  « Je souhaite de bon résultats pour le gouvernement mais il faut peut-être attendre 2015 », a-t-il commenté.

 
Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın