Politique

Kaïs Saïed: "les libertés et les principes des droits de l'Homme seront respectés"

- Lors d'un discours prononcé au cours de la cérémonie de prestation de serment de Ridha Gharsallaoui, désigné à la tête du ministère de l'Intérieur.

1 23   | 30.07.2021
Kaïs Saïed: "les libertés et les principes des droits de l'Homme seront respectés"

Tunisia

AA/Tunis

Le Président tunisien Kaïs Saïed a assuré, jeudi, dans un message adressé aux Tunisiens et à la communauté internationale, son attachement aux dispositions de la Constitution, à la suprématie de la loi, aux libertés et aux principes des droits de l'Homme.

C'est ce qui ressort d'un discours prononcé par Saïed au palais de Carthage, lors de la cérémonie de prestation de serment de Ridha Gharsallaoui, nommé par décret présidentiel pour diriger le ministère de l'Intérieur, selon une séquence vidéo diffusée par la Présidence de la République sur sa page officielle Facebook.

S'adressant à Ridha Gharsallaoui, Saïed a déclaré, "Contrairement à ce que certains ont déclaré au sujet d'une violation de la Constitution, l'article 80 a été appliqué, et vous avez prêté serment conformément à l'article 89". "Que tous les Tunisiens soient rassurés, nous sommes attachés à la suprématie de la loi et à son application", a souligné le chef de l'État tunisien.

Et le locataire de Carthage d'ajouter, "personne n'a été emprisonné, ni spolié de ses droits. Aucune arrestation n'a été effectuée et aucune violation de la loi n'a été enregistrée de la part des autorités, a-t-il fait observer. "La loi est appliquée à tous de la même manière", a rapporté l'Agence de presse (officielle) Tunis Afrique Presse (TAP).

"Vous êtes tenu d'assurer la pérennité de l'Etat en cette phase délicate de l'histoire de la Tunisie" a lancé le Président Kaïs Saïed à l'adresse de Gharsallaoui. "Et qu'on se le tienne pour dit : l'Etat n'est pas une marionnette dont on tire les ficelles derrière un rideau", a-t-il ajouté.

"Il n'est pas question de diviser l'Etat ou de le miner de l'intérieur. Arrêtons de malmener la pays", a encore rapporté la TAP, citant Saïed.

Le Président tunisien a expliqué qu'il était "dans l'obligation de prendre des mesures d'exception pour préserver les droits et les libertés et pour garantir la pérennité de l'Etat".

Saïd a émis, lundi, un décret présidentiel portant limogeage du chef du gouvernement Hichem Mechichi, du ministre de la Défense, Ibrahim Bartégi et de Hasna Ben Slimane, porte-parole du gouvernement et ministre de la Justice par intérim.

Kaïs Saïed, avait annoncé, dans la soirée du dimanche, au cours d’une réunion d’urgence avec de hauts responsables militaires et sécuritaires, le limogeage du Chef du gouvernement Hichem Mechichi et le gel des pouvoirs du Parlement. Il a également fait savoir qu'il assumera le pouvoir exécutif, avec l’aide d'un gouvernement qui sera dirigé par un nouveau chef désigné par lui, et ce, pour une durée de 30 jours. Le locataire de Carthage a en outre annoncé qu’il présidera le ministère public, ainsi que la levée de l’immunité parlementaire de tous les députés.

Le chef de l'État a déclaré avoir pris ces décisions pour "sauver la Tunisie, l'Etat et le peuple tunisien" et que les mesures d’exception qui en découlent, sont temporaires. Certains partis politiques ont considéré lesdites mesures comme un "coup d’Etat contre la Constitution", tandis que d'autres y ont été favorables, estimant qu'il s'agissait d'une "rectification du processus révolutionnaire".

Il est à noter que Ridha Gharsallaoui a été affecté en 1996 à la Direction générale de la sécurité du chef de l’État et des personnalités officielles, où il a pris ses fonctions en tant que commissaire général de police de 1ère classe.

Tout au long de sa carrière, il a occupé de nombreux postes, dont celui de directeur général de la sécurité présidentielle, et a suivi plusieurs formations et stages en Tunisie et à l’étranger, dans le cadre de sa spécialité à savoir; le renseignement, la lutte contre le terrorisme et l’appui logistique.


* Traduit de l'arabe par Hajer Cherni

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın