Politique

Deux Palestiniens ont été blessés par les balles de la police israélienne à l'intérieur d'al-Aqsa

- La police israélienne a tiré des balles en métal recouvert de caoutchouc lors d'un rassemblement de soutien au prophète Mohamed après la fin de la prière du vendredi

Abdel Ra'ouf D. A. R. Arnaout   | 18.06.2021
Deux Palestiniens ont été blessés par les balles de la police israélienne à l'intérieur d'al-Aqsa

Quds

AA / Jérusalem

Deux Palestiniens ont été blessés, vendredi, par des balles "en métal et recouvertes de caoutchouc" tirées par la police israélienne, lors d'une marche qui partait de la mosquée, en soutien au prophète Mohamed que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui.

La Société palestinienne du Croissant-Rouge a déclaré dans une déclaration écrite dont une copie a été envoyée à l'Agence Anadolu que ses équipes avaient transporté deux blessés par balles réelles, depuis la mosquée al-Aqsa vers l'hôpital.

Des témoins oculaires ont également déclaré que la police israélienne avait arrêté de nombreux Palestiniens alors qu'ils quittaient la mosquée.

Des jeunes palestiniens ont lancé des pierres sur la police israélienne, dans le quartier de Bab al-Silsila, dans le mur ouest de la mosquée.

La police israélienne a tiré des balles métalliques recouvertes de caoutchouc sur les jeunes palestiniens.

La manifestation massive a été organisée dans l’esplanade de la mosquée al-Aqsa après la fin de la prière du vendredi en soutien au prophète Mohamed que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui, après les insultes proférées par des éléments de la droite israélienne durant la "manifestation des drapeaux israéliens" à Jérusalem-Est, mardi dernier.

"Une nation dont le guide est Mohamed, ne s'agenouillera pas", a scandé la foule.

Certains participants ont brandi des drapeaux palestiniens.

Un certain nombre de policiers israéliens ont pris d'assaut l’esplanade de la mosquée pour forcer les fidèles à quitter les lieux.

Des policiers ont été aperçus en train d’effectuer des arrestations d’un certain nombre de jeunes hommes dans l’esplanade de la mosquée.

Des témoins oculaires ont déclaré à l'Agence Anadolu que la police israélienne avait arrêté un certain nombre de jeunes hommes alors qu'ils quittaient al-Aqsa.

Dans le sermon du vendredi à la mosquée, le Cheikh Youssef Abou Sneina, le prédicateur de la mosquée al-Aqsa, a condamné les insultes proférées à l’encontre du prophète Mohamed, que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui, par les colons israéliens.

Cheikh Abou Sneina a également condamné les incursions des colons dans la mosquée al-Aqsa et les plans visant à déplacer les familles palestiniennes des quartiers de Jérusalem, dont les quartiers de Sheikh Jarrah et Silwan.

* Traduit de l’arabe par Mounir Bennour.

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın