Politique

Des pourparlers égypto-européens pour "faire avancer la paix" entre la Palestine et Israël

- Le processus de paix israélo-palestinien est suspendu depuis avril 2014

1 23   | 21.06.2021
Des pourparlers égypto-européens pour "faire avancer la paix" entre la Palestine et Israël

Istanbul

AA/Istanbul

Le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Shoukri, s'est entretenu, dimanche, au Caire, avec Sven Koopmans, le représentant spécial de l'Union européenne (UE) pour le processus de paix au Moyen-Orient, afin de faire avancer ce processus, bloqué depuis 2014, entre la Palestine et Israël.

C'est ce qui ressort d'un communiqué rendu public par le ministère égyptien des Affaires étrangères.

Shoukri a exprimé son "espoir de poursuivre la coopération entre l'Egypte et l'Union européenne au cours de la période à venir afin de faire avancer le processus de paix au Moyen-Orient", selon la même source.

Et de souligner "l'importance d'avoir une volonté réelle et l'atmosphère appropriée pour relancer d'urgence la piste des négociations, afin d'arriver à l'établissement d'un Etat palestinien indépendant aux frontières de 1967, avec Jérusalem-Est pour capitale".

De son côté, Koopmans a déclaré que "l'UE envisage la poursuite de la coordination et de la consultation avec l'Égypte pour soutenir les efforts actuels visant à avancer sur la voie de la paix et d'activer le rôle du Quartet international au cours de la période à venir", d'après le même communiqué.

Le Quartet, qui comprend Washington, Moscou, l'Union européenne et les Nations Unies, a été formé en 2002. Il s'est réuni virtuellement, en mars dernier, pour la première fois depuis que Joe Biden a pris ses fonctions aux États-Unis.

Depuis avril 2014, le processus de paix entre la Palestine et Israël est suspendu, en raison du refus israélien de mettre fin à la politique de colonisation dans les territoires occupés, et d'accepter les frontières de 1967 comme fondement de négociation pour la création d'un État palestinien.

Le 8 février dernier, lors de la réunion des ministres arabes des Affaires étrangères, des appels ont été lancés pour un mouvement arabe fort ainsi que pour la mobilisation du soutien international afin de lancer une nouvelle voie de négociation entre la Palestine et Israël.

Le 21 mai dernier, un cessez-le-feu est entré en vigueur entre Israël et les factions de la Résistance palestinienne, négocié par l'Egypte, après une confrontation militaire de 11 jours, durant laquelle Israël avait lancé des centaines de raids aériens et de tirs d'artillerie contre la Bande de Gaza, entraînant de lourdes pertes humaines parmi les Palestiniens.

*Traduit de l'arabe par Hend Abdessamad

Seulement une partie des dépêches, que l'Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le Système de Diffusion interne (HAS), est diffusée sur le site de l'AA, de manière résumée. Contactez-nous s'il vous plaît pour vous abonner.
A Lire Aussi
Bu haberi paylaşın